Arnold Antonin immortalise l’idylle de Georges Corvington avec Port-au-Prince

Georges Corvington a carburé à la passion de Port-au-Prince.

Roberson Alphonse
ralphonse@lenouvelliste.com
Par Roberson Alphonse ralphonse@lenouvelliste.com
24 avr. 2014 | Lecture : 3 min.
Georges Corvington a carburé à la passion de Port-au-Prince. Si certains se sont enivrés au moment d’explorer la peau veloutée de belles femmes, ses doigts, après les heures de bureau au ministère de l’Economie et des Finances, parcouraient des livres, des papiers jaunis qu’il a accumulés toute sa vie sur la capitale, son histoire. Le nez dans le guidon, à fond dans ses recherches, Georges Corvington, qui ne s’est jamais marié, dans un demi-sourire, confie que « c’est Port-au-Prince son épouse ». En 52 minutes, le dernier documentaire de Arnol
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.