Festival international de jazz de Port-au-Prince

Quand le jazz se mêle au rara

Trois artistes internationaux se sont produits sur la scène Barbancourt à Fokal (Fondation connaissance et liberté), chacun dans leur style qui avoisine les tendances héritées du blues (musique populaire américaine), rendu complexe et savant grâce aux efforts louables de l’Occident pour le codifier et lui donner un élan théorique.

Rosny Ladouceur
Par Rosny Ladouceur
22 janv. 2014 | Lecture : 4 min.
Trois artistes internationaux se sont produits sur la scène Barbancourt à Fokal (Fondation connaissance et liberté), chacun dans leur style qui avoisine les tendances héritées du blues (musique populaire américaine), rendu complexe et savant grâce aux efforts louables de l’Occident pour le codifier et lui donner un élan théorique. Un jazz réapproprié, jugé trop élitiste, du moins, au regard de certains critiques, un genre appartenu à un vaste terrain de sensibilités. Mais revenons au programme de la soirée du lundi 20 janvier : Jochen Rücker
CET ARTICLE EST RÉSERVÉ AUX INSCRITS

Inscrivez-vous gratuitement

Il vous reste 85% à découvrir. Inscrivez vous pour lire la suite de cet article.

Réagir à cet article

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

Pas de commentaire

Les commentaires sont ouverts à tous les inscrits. Ils font l'objet de modération. Ils seront supprimés s'ils sont jugés non conformes à la charte .

Réservé aux inscrits

Veuillez vous connecter ou créer un compte pour pouvoir commenter cet article.