Tabarre, du Capitole à la roche Tarpéienne

Publié le 2013-10-15 | Le Nouvelliste

Aubelin Jolicoeur, grande figure du Nouvelliste et de la presse haïtienne, aurait été parfait pour illustrer ce que vit de nos jours la commune de Tabarre. Il aurait conté la décrépitude de la ville en latin. Il n'y a pas longtemps, cette paisible banlieue de Port-au-Prince était synonyme de pouvoir parce qu'elle abritait un des fils de la nation au destin fabuleux : Jean-Bertand Aristide. D'abord, le père Aristide, puis le président Aristide, sortit la zone de Tabarre de son abandon séculaire pour en faire une bourdonnante agglomération traversée par un boulevard-route d'une dizaine de kilomètres reliant la nationale # 1 au haut de Pétion-Ville, en passant par Frères. La route de Tabarre s'inscrit comme une des constructions-phares des années 90. Débutée après la montée au pouvoir de Jean-Bertrand Aristide en 1991, elle s'achève à son retour d'exil. D'ailleurs, elle porte le nom de boulevard du 15 octobre en l'honneur du premier retour d'exil de celui qui demeure connu comme l'homme fort de Tabarre. Qui n'a pas été à Tabarre au temps de la splendeur de JBA ne peut pas comprendre la déchéance que connaît la zone des milliers de maisons érigées plus tard. Le tout sans plan directeur ni souci d'intégration dans un schéma d'urbanisation. Nous sommes loin du temps des vastes étendues de terres agricoles entre la plaine du Cul-de-sac et le Bassin général. Tabarre, aujourd'hui, est devenue une route-ville comme le pays en compte des dizaines, avec ses grands magasins, ses petits commerces, ses gagne-petits, ses "cherche-la-vie", et son trafic intense, le tout s'étirant des deux côtés d'un ruban. Ne dites pas ruban d'asphalte ou de béton, il en reste de moins en moins. La route de Tabarre est un jour un cours d'eau, le lendemain une fabrique de poussière. Soit on patauge dans la boue, soit on slalome entre les nids-de-poule... des nids d'éléphants même. Fini les longues plages d'électricité à gogo ! il n'y a même pas d'électrification solaire pour éclairer l'une des plus longues artères de la région métropolitaine. Tabarre est oubliée. Mise dans un placard. Elle n'est plus du côté du Capitole. Elle marche vers la roche Tarpéienne. Comme pour faire croire que des travaux sont en cours, des trottoirs sont construits, enserrent dans un étrange corset la circulation alors que la chaussée n'existe plus et que les usagers ne rêvent que de l'élargissement des voies. Ah, Tabarre et ses interminables travaux de drainage ! Ah Tabarre et les craintes à chaque averse de compter des morts et des victimes ! Ah, Tabarre comme tu prouves qu'« il n'y a pas loin du Capitole à la roche Tarpéienne » ! Une expression qui signifie qu'après les honneurs ou la célébrité, la déchéance ou l'oubli peuvent venir rapidement. En Haïti, du côté de Tabarre en particulier, on sait qu'il y a toujours un bonheur d'octobre après les malheurs de septembre et le retour du printemps en mars après le départ de février. La route de Tabarre attend des jours meilleurs ou un sursaut de grandeur d'âme. Aubelin Jolicoeur aurait expliqué tout cela en usant des charmes d'une langue morte, le latin. Tabarre va-t-elle perdre son latin en passant du Capitole à la roche Tarpéienne ?
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@Frantzduval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".