Un carnaval de plus

Publié le 2013-07-22 | Le Nouvelliste

Dans sept jours, le carnaval des Fleurs sera sur le béton. Plus d'un se demande à quoi servira ce deuxième carnaval des Fleurs. Bien entendu, des millions de gourdes vont changer de mains. Il y aura des dépenses, des encaisses, des bénéfices. Le Champ de Mars se pare de stands et les carnavaliers s'en donneront à coeur joie. Le ministère du Tourisme se réjouit des avions remplis à ras bord, signe du succès attendu des festivités. Cela fait sourire dans les agences de voyages. Fin juillet est une période fastueuse toutes les années. D'ailleurs, avec la sortie de Insel Air du circuit, rien d'étonnant que les autres lignes aériennes ne désemplissent pas. Pour ce qui est des vols additionnels annoncés sur American Airlines, pour le moment, il ne s'agit que de deux vols supplémentaires vendredi et samedi, la veille du carnaval. En tout trois cents places. Comme tout décompte est impossible, contentons-nous de croire que le carnaval de Port-au-Prince attirera la grande foule mieux que celui du Cap-Haïtien. Si le gouvernement veut vraiment faire de ces rendez-vous des événements, il faut, dès à présent, annoncer la ville où se tiendra le prochain carnaval l'an prochain et confirmer la tenue du carnaval des Fleurs pour la troisième fois de suite. Pour la partie spectacle et musique, la même question est de rigueur : A quoi servira le carnaval des Fleurs ? Avec quelles nouveautés artistiques le comité très discret va-t-il flatter les regards, satisfaire les curiosités ? Comme il n'y a pas de nouvelles méringues -les remix n'en sont pas- il y a une chaleur qui fait défaut à la fête annoncée. L'échéance de ce week-end carnavalesque s'approche tout doucement, sans faire de vagues. Sauf changement de dernière minute sur une liste tenue comme un secret d'Etat, les groupes musicaux présents au Cap-Haïtien sont en principe reconduits. Aucun fanatique n'espère de miracle. Ni de nouveaux slogans. Ni de nouvelles polémiques. Le gouvernement évite ainsi une chanson chaude, un refrain dur, un jeu de mots assassin. Les orchestres retenus, trop heureux de cette deuxième chance, ne parleront ni des sénateurs du Sud-Est, ni de la malchance du juge, ni de nos chères élections. Pas même des travers des parlementaires ou de la déveine des opposants. Le carnaval des Fleurs porte bien son nom. C'est une fête cosmétique. Une bamboche sans arrière-pensée. Un carnaval de plus, sans surplus ni diplis. Le carnaval pour Martelly est un atout charme. Et ne faites pas de reproche au gouvernement. Il fait le carnaval aussi souvent qu'il le peut comme le F.C. Barcelone fait jouer Messi à chaque match.
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@Frantzduval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".