Où se situe l'Etat ?

Publié le 2013-07-16 | Le Nouvelliste

Les scandales à répétition qui ont secoué l'administration Martelly-Lamothe ces trois dernières semaines pourraient contribuer à discréditer davantage les autorités haïtiennes tant en Haïti qu'à l'étranger. De l'arrestation de Jojo Lorquet suivie de mandats décernés contre Ernst Laventure Edouard (Mòlòskòt) et consorts pour faux et usage de faux et association de malfaiteurs alors qu'ils sont réputés proches du pouvoir, aux accusations de trafic de drogue, de kidnapping et d'autres chefs d'accusation contre Joseph Lambert et le sénateur Edwin Zenny par le jeune Shelson Sanon, les doutes des observateurs sur les capacités de l'équipe au pouvoir de conduire le pays à bon port pourraient être renforcés. Comment Michel Martelly parviendra-t-il à remonter la pente alors que le décès du juge Jean Serge Joseph plonge le président, le Premier ministre et le ministre de la Justice dans une position de plus en plus embarrassante ? Comment faire croire à l'opinion publique qu' il n'y avait pas de rencontre au cabinet de Me Lissade le jeudi 11 juillet entre ces trois personnalités citées auparavant avec le juge décédé alors que Me Samuel Madistin, réputé franc, honnête et crédible, confirme que la rencontre a eu lieu et a porté plainte contre ces personnalités ? Une enquête d'une institution indépendante trouvera-t-elle la vérité sur ce décès? C'est dans ce contexte d' accusations et de contre-accusations et de rumeurs de toutes sortes entourant le décès du magistrat que le RNDDH et le POHDH, deux organisations de défense des droits humains, ont écrit au Conseil supérieur du pouvoir judiciaire (CSPJ) pour demander qu'une enquête soit ouverte pour faire la lumière sur ce dossier. Les noms de plusieurs juges sont cités dans cette lettre comme étant des témoins à qui le magistrat s'était confié avant et après ladite rencontre. Cette saga judiciaire risque de plonger le pays dans une crise grave aux conséquences incalculables. Cette lettre ouverte adressée au Cspj va sans nul doute servir de référence à la commission parlementaire mise sur pied mardi par la Chambre des députés pour trouver la vérité sur ce brûlant sujet d'actualité. Si le Cspj parvient à former une commission pour enquêter sur ce décès, il y aura pour la première fois dans les annales de l'histoire de notre pays un fait inédit : le pouvoir législatif et le pouvoir judiciaire mènent simultanément une même enquête sur un dossier dans lequel le pouvoir exécutif serait impliqué. Qu'il s'agisse d'opposants politiques, de responsables d'organisation de droits humains ou de directeurs de médias, aucun crime politique n'a été jusqu'ici imputé à Michel Martelly depuis sa prestation de serment jusqu'à aujourd'hui. Cependant, les engagements pris par le président lors de la campagne électorale de rompre avec les pratiques archaïques des différents gouvernements qui se sont succédé demeurent un rêve pour l'ancien chanteur. L'administration Michel Martelly n'est-elle pas sur le point de rivaliser avec les administrations rétrogrades de ces cinquante dernières années ? En attendant que les enquêteurs soient à l'oeuvre, l'organisation des prochaines élections devra confirmer si Michel Martelly sera le meilleur élève des méthodes barbares des gouvernements antérieurs.
Lemoine Bonneau lbonneau@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".