Justice /Affaires Josué Pierre-Louis

Le juge Merlan Belabre mis à l'index par les défenseurs de Marie Danielle Bernadin

Publié le 2013-01-24 | lenouvelliste.com

Les avocats de Marie Danielle Bernadin qui accuse de viol le président du Conseil électoral permanent (CEP), Josué Pierre-Louis, ont adressé une correspondance au juge chargé du dossier Me Merlan Belabre lui demandant de se déporter de l'affaire vu ses liens présumés avec l'accusé, a rapporté l'agence en ligne HPN. D'après André Michel, l'un des avocats de la plaignante, le juge Merlan Belabre est trop proche de Josué Pierre-Louis pour mener ce dossier. « Il est un ancien étudiant de Me. Pierre-Louis à l'université, il est aussi originaire de la même ville (Petit-Goâve) que l'accusé. Donc il ne pourra pas mener à terme le dossier. » Pour sa part, Newton Louis St-Juste, lui aussi avocat de Marie Danielle Bernadin, estime que le juge Belabre n'aura pas de choix sinon que d'obéir à leur requête pour que le dossier soit attribué à un autre juge d'instruction. Mercredi, des individus qui se sont identifiés comme des proches de Josué Pierre-Louis ont agressé des membres du Réseau national de défense des droits humains (RNDDH) et Solidarité fanm ayisyèn (SOFA) venus supporter Marie Danielle Bernadin, au cabinet d'instruction. Des agents de sécurité du palais de Justice ont dû intervenir pour maîtriser les perturbateurs. La plaignante Marie Danielle Bernadin et l'accusé Josué Pierre-Louis devraient répondre pour la première fois, en audition de confrontation, aux questions du juge Merlan Belabre. Cette séance d'audition, malgré la présence constatée des deux parties au tribunal, n'a pas eu lieu. Les avocats de Mlle Bernadin, Newton Louis St-Juste, André Michel et Jaccéus Joseph, ont demandé au juge Belabre de surseoir sur la séance à cause des « perturbations des proches de Me. Pierre-Louis. Néanmoins, Josué Pierre-Louis et l'un de ses avocats, Fritzo Canton, en laissant le cabinet d'instruction, ont confié à la presse que la séance - dont ils se disent satisfaits du déroulement - avait bien eu lieu. Parallèlement, un journaliste de HPN a tenté à plusieurs reprises d'entrer en contact avec le magistrat instructeur en vain.
Auteur


Réagir à cet article