Que les avocats révolutionnent la justice !

Publié le 2012-11-27 | Le Nouvelliste

Il n’existe pas ou il existe peu de programmes permanents d’avocat commis d’office dès les premières heures de la garde à vue. Saint Yves ne défend pas les délinquants présumés dans le système judiciaire haïtien. Nos avocats non plus.

On vous arrête, vous entrez en cellule, atterrissez en prison, pourrissez au pénitencier sans jamais recevoir d’assistance. Dans certains cas, vous êtes jugé sans assistance. Seul et abandonné au torrent des mots, perdu dans les méandres de la procédure, l’arrêté devient un condamné, pire, un enfermé sans jugement, sans jamais savoir pour quelle raison ni pour quand.

L’absence de l’avocat pénalise les prévenus. Les avocats pourraient changer la donne.

La mise sur pied d’un vrai mécanisme de service social pour les futurs avocats pourrait apporter un changement majeur dans le système judiciaire haïtien. Offrir de l’assistance à ceux qui réclament justice comme à ceux qui sont accusés ne devrait-il pas être une exigence pour le président de la République, le ministre de tutelle, les avocats, les organismes de droits de l’homme, les facultés de droit, les programmes internationaux d’assistance et de promotion de l’Etat de droit ?

La société haïtienne gagnerait à disposer d’un système judiciaire performant plutôt qu’à se reposer sur l’ancien socle de l’arbitraire qui fait le lit de la justice au plus offrant.

 Les étudiants eux-mêmes devraient réclamer la mise sur pied d'un  tel mécanisme dans tous les commissariats de la République pour intervenir dès l’arrestation. Faire la tournée des prisons afin de repêcher les cas oubliés. Rechercher les causes sans espoir comme on s’entraîne sur des exercices ardus de mathématique.

Comme les futurs médecins servent dans tous les hôpitaux du pays, nos futurs avocats acquerraient de l’expérience et serviraient la population. Les victimes et les accusés.

Cela provoquerait une vraie révolution si les prisons ne servaient plus de mine d’or, mais de mine d’expériences pour les praticiens du droit.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes : nos prisons sont pleines, l’insécurité s’accroît. Nous faisons de nos prisons des écoles du crime et offrons des classes de perfectionnement à trop d’innocents qui en sortent marqués à vie.

 

Frantz Duval Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".