Remettre les pendules à l'heure

Publié le 2012-10-10 | Le Nouvelliste

Depuis le départ de Jean-Claude Duvalier pour l’exil en 1986, à chaque période électorale et en période de crise politique aiguë, tous ceux qui rêvent  d’une Haïti nouvelle ne cessent de tourner autour du pot pour réfléchir sur  les voies et moyens pour nous tirer de l’ornière du sous-développement. En 1986, les hommes politiques de l’époque se posaient deux questions : faut-il prendre le pouvoir pour changer le pays ou est-il possible de contribuer au changement  du pays en dehors du pouvoir ? Les avis étaient partagés et les débats se multipliaient dans la presse sans que les forces politiques dominantes de l’époque ne parvenaient  à se positionner sur ce binôme susceptible d’orienter les actions politiques dans un sens ou dans l’autre.  Les coups d’Etat en cascade de l’armée ajoutés aux trois années de l’embargo criminel de l’Organisation des Etats américains ont étouffé les velléités des hommes et des femmes qui voulaient se lancer dans la course pour une gouvernance démocratique.

L’évolution des idées politiques  des années  90  a surtout été marquée  par la montée du populisme. La mauvaise répartition des richesses du pays devenait le leitmotiv des jeunes  leaders incapables de trouver la formule idéale de bonne gouvernance du pays face à l’insatisfaction sans cesse grandissante des besoins primaires.  L’augmentation graduelle du taux de chômage, la cherté de la vie, les élections frauduleuses à répétition  et l’exode massif de nos compatriotes vers  la plupart des pays de la Caraïbe et de l’Amérique du Nord  ont contribué à mettre Haïti sous  les feux des projecteurs de  la presse internationale.

La manipulation des masses urbaines et rurales, pendant près de vingt ans de pouvoir, a maintenu Haïti dans un  sous-développement chronique avec pour conséquence néfaste la dégradation accélérée  de l’environnement, entre autres. Sans aucun plan d’aménagement du territoire et de développement régional,  toutes les grandes villes du pays  deviennent pendant ce laps de temps des agglomérations ceinturées de bidonvilles. D’aucuns pensent que les dirigeants lavalas  ont lâché du lest pendant ces vingt ans pour obtenir le vote massif des masses urbaines en échange de l’occupation anarchique des espaces du littoral,  des ravins en passant par les mornes surplombant la plupart de ces villes.

La catastrophe du 12 janvier 2010 et l’introduction de l’épidémie de choléra dans le pays par le contingent népalais de la mission onusienne ont mis à nu l’administration de René Préval. La position critique de Michel Joseph Martelly  vis-à-vis de ce dernier a permis au chanteur- candidat de  gagner la confiance d’une bonne partie de l’électorat lors de la présidentielle de décembre  2010 et de mars 2011. Il semblerait qu’au fur et à mesure que l’ex-chanteur s’extériorise de la gestion des affaires de l’Etat, il se rapproche des méthodes utilisées par son prédécesseur. Les crises à répétition, l’irrespect des échéances électorales, l’absence de coordination dans les actions du gouvernement et la tendance au gaspillage des fonds de l’Etat sont en quelque sorte les reproches adressés à Martelly par différents secteurs de la vie nationale après plus de seize mois à la tête d’un pays assoiffé d’une vie meilleure.

Combien de temps le président de la République se donnera-t-il pour annoncer la couleur et remettre les pendules à  l’heure ?

Lemoine Bonneau lbonneau@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".