Aide au départ

Publié le 2012-06-12 | Le Nouvelliste

Les corps d'une dizaine d'Haïtiens ont été repêchés sans vie au large des Bahamas. Autant sont portés disparus. Avec eux, un peu de nous a péri en mer. Encore une fois! Nos compatriotes avaient de grands rêves. La mer n'a pas servi de pont pour les emmener vers l'ailleurs meilleur. La mer s'est faite linceul. L'eau, la belle bleue, la cruelle, a enseveli les nôtres. Nous allons nous apitoyer sur leur sort, prétextant qu'ils n'auraient pas dû mourir. Feindre de nous indigner ou honnêtement déplorer ces trépas tragiques. Tristesse, recueillement, honte, et vite passer à autre chose. Baissons la tête une seconde en souvenir de ces hommes et femmes qui ont eu, comme dernière image de leur courageuse aventure, ce bleu trop intense, l'immensité de la nuit et la gorgée d'eau de trop qui les a étouffés, yeux grands ouverts, les mains cherchant à attraper une planche de salut. Des années que des tragédies similaires nous écharpent, s'installent à la une des nouvelles, entre le café du matin et le dènye rale d'une longue journée. Les années passent, les gouvernements changent, les milliards s'épuisent, le miroir aux alouettes garde toute son attraction. En face est mieux qu'ici. Les Haïtiens ne sont pas les seuls réfugiés à travers le monde qui risquent leur vie, leur bien le plus précieux, pour fuir leur pays. C'est rarement une partie de plaisir, toujours un pari risqué, jamais une assurance que l'avenir sera beau. Partir s'impose comme une alternative, et cela suffit à déclencher la quête de solutions. Emigrer à m'importe quel prix gardera toute sa force d'attraction tant que ceux qui reviennent de leur pérégrination rapporteront la poussière de l'Eldorado dans leurs bagages, assureront la subsistance de ceux restés au pays et seront visiblement mieux que ceux qui n'utilisent que les dodines comme moyen de locomotion. Haïti dispose, depuis le retour de Jean-Bertrand Aristide en 1994, d'un ministère des Haïtiens vivant à l'étranger. C'est la création d'un président reconnaissant. Qui instituera le ministère de l'aide au départ ? Ce ministère aura pour mission de nous dissuader d'alller mourir en mer, de nous décourager de partir vers des pays qui ne sont pas accueillants, nous indiquera quels sont les destinations aux économies chancelantes ou hostiles aux étrangers. Les émigrés haïtiens alimentent l'économie nationale, la tiennent debout. On les indexe, on les taxe, chacun cherche à les gruger. Nous aimons leurs portefeuilles; adorons leurs envois. Notre vraie devise, c'est leurs dollars, bien plus que l'union fait la force...Pourquoi ne pas tracer les itinéraires de l'immigration, incapables que nous sommes de mettre en place les attractions suffisantes au vivre sur place? Et pour revenir à ce ministère de l'aide au départ, il devrait se mettre avant tout au service des plus pauvres, ceux qui, partis, reviennent le plus vite afficher leur aisance, dépenser leur pécule. Ce ministère de l'aide au départ devrait privilégier les solidaires, ceux qui ont des attaches avec les autres travailleurs précaires restés sur place; ceux qui caressent le rêve de revenir ici construire leur maison au pays de leurs ancêtres. Ledit ministère devrait se mettre au service de ceux qui, trop souvent, dans l'indifférence, prennent le chemin de l'ailleurs et ne retiennent notre attention que quand la mort les surprend.
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@dalfaz Retrouvez les éditos et les grands titres du Nouvelliste commentés chaque matin, entre 7 h et 8 h, sur Magik 9 (100.9 FM) ou www.magik9haiti.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".