Le revers de la médaille

L'édito

Publié le 2012-05-28 | Le Nouvelliste

La décision prise par le directoire de la plateforme INITE d'expulser deux anciens sénateurs de cette structure politique constitue l'une des rares mesures adoptées par les partis politiques en Haïti. Joseph Lambert et Kély Clédor Bastien sont expulsés pour avoir coupé tout contact avec le comité exécutif, en cessant de participer aux réunions et autres activités de la plateforme, et en affichant des positions contraires aux orientations de INITE. C'est en quelque sorte l'argumentaire des membres du comité exécutif de cette plateforme politique créée en 2009 par l'ancien président René Préval. En mars dernier, lors des assises organisées à Mirebalais, le sénateur Joseph Lambert avait été évincé comme coordonnateur de cette plateforme au profit de l'actuel président de la Chambre des députés, Levaillant Louis-Jeune. Ces décisions, dont les unes plus inquiétantes que les autres, justifient le malaise profond qui traverse cette structure politique. Les rapports privilégiés entretenus depuis quelque temps entre le sénateur Joseph Lambert et le président Michel Martelly et son statut actuel de conseiller du chef de l'Etat constituent, selon certaines sources, la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Alors que la plateforme de l'ancien président n'était pas favorable à la ratification du choix du Premier ministre Laurent Lamothe, des parlementaires, dont Kély Bastien, Joseph Lambert, ont ouvert les portes de la Primature au protégé de Michel Martelly. La présence de certains parlementaires de la plateforme INITE dans le giron du palais national ne devrait étonner personne, puisque René Préval avait créé cette dynamique en 2008 et 2009. Il avait confié des postes de responsabilité à certains cadres de plusieurs partis politiques pour leur porter à quitter leurs formations politiques au profit de la création de INITE. Jean-Marie Claude Germain de UNCHR, Paul Denis de l'OPL et Alex Larsen de la Fusion ont été respectivement nommés ministres de l'Environnement, de la Justice et de la Santé publique en échange à l'abandon de leurs partis. Aujourd'hui, n'est-ce pas le revers de la médaille ? Des parlementaires élus sous la bannière de différents partis politiques avaient abandonné leurs partis après dix ans de militance pour intégrer INITE afin de s'assurer une réélection, car c'était le parti au pouvoir. Le parti des privilèges. INITE n'étant plus au pouvoir, les parlementaires sont à la recherche de la substantifique moelle pour se refaire une santé. Depuis hier, trois des composantes de cette structure politique, dans une note de presse, ont désapprouvé la décision des autres membres du comité exécutif en leur accordant quarante-huit heures pour présenter des excuses publiques aux deux sénateurs incriminés. UNCHR de Jean-Marie Claude Germain, MIRN du Dr Luc Fleurinor et Koumbit Sud-Est de Joseph Lambert se désolidarisent des autres membres du directoire de ladite plateforme. Si le comité exécutif traverse déjà une crise, il faut s'attendre à des rebondissements au sein du Parlement où le Groupe des parlementaires pour le Renouveau (GPR) était déjà en proie à de profondes dissensions. N'est-ce pas là l'occasion de poser le problème des partis politiques en Haïti ?
Lemoine Bonneau lbonneau@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".