Comme Santorum, Gingrich, Ron Paul, lui aussi se retire a la course du GOP

"Etat après Etat, défection après défection, Mitt Romney s'impose dans la course à l'investiture du parti républicain ».

Publié le 2012-05-15 | Le Nouvelliste

Alors que les primaires républicaines n'arrivent pas encore à son terme, Mitt Romney "s'est posé en candidat investi pour la présidentielle américaine de novembre face à Barack Obama » En remportant victoires après victoires et des defections des uns et des utres, l'ancien gouverneur de Massachusetts consolide davantage sa position aux élections générales de novembre. Comme il est presque assuré de son investiture, tout en attaquant la gestion du président Barack Obama, l'ancien gouverneur du Massachusetts commence a haussé le ton de sa campagne. Ces derniers jours, comme il continuait de creuser l'écart entre son dernier rival (Ron Paul), dans ses discours, Mitt Romney se considèrait déjà comme le candidat nominé du GOP. "Après 43 primaires et caucus (assemblées d'électeurs), beaucoup de longues journées et quelques longues nuits, je peux dire avec confiance et gratitude que vous m'avez offert un grand honneur et une responsabilité solennelle. Ensemble nous allons gagner le 6 novembre!", a-t-il déclaré dans son discours de victoire le 24 avril au soir. Au ton d'un candidat présidentiellement investi, tout en critiquant la gestion du président Obama, l'ancien gouverneur du Massachusetts avait lancé des messages d'espoir au peuple Américains. « Mitt Romney s'en est également pris au président Barack Obama qui, selon lui, a "échoué" a tenir ses "promesses d'espoir et de changement" faites lors de son élection en 2008. " Tenez-bon, encore un peu. Une Amérique meilleure commence ce soir. Ce soir c'est le début de la fin des déceptions des années Obama et le début d'un chapitre nouveau et meilleur que nous écrirons ensemble", a-t-il dit à ses supporteurs. Entre temps, il gagne non seulement du terrain mais du soutien des officiels du parti. Ce qui force, dans le camp des candidats républicains, a des défections de beaucoup, dont Ron Paul. Le retrait de Ron Paul Mieux vaut tard que jamais. Finalement le représentant du Texas a fait choix de se retirer. Les retraits de Rick Santorum, Newt Gingrich et Ron Paul (lundi 14 mai) ont grandement mis fin a des mois d'affrontements ouverts entre les candidats a la course pour l'investiture du Grand Old Party. "Nous ne dépenserons plus de fonds de campagne dans des primaires dans des Etats qui n'ont pas encore voté", a-t-il écrit dans un communiqué. Malgré son avance á la course et le soutien des uns et des autres a Mitt Romney, jusqu'à dimanche (13 mai), l'ancien représentant du Texas, qui n'avait même pas une centaine de délégués, ne voulait pas, pour autant, se retirer á la course. Face a cette pauvre performance, beaucoup pensaient « Même si Ron Paul restait toujours en course, les dernières primaires devraient simplement avaliser la désignation de Mitt Romney, largement en tête ». Ce qui expliquait que, ces derniers jours, les stratégies de Mitt Romney et de son équipe étaient de ne plus concentrer ses énergies de campagne sur le candidat affaiblit, le représentant du Texas, mais de préférence toutes ses forces sur Barack Obama, leur prochain adversaire aux élections générales du 6 novembre. «Le plus important est de mettre les échecs de ces trois dernières années derrière nous et de remettre l'Amérique sur la voie de la prospérité», a assuré lors d'un communiqué, l'ancien gouverneur de Massachussetts. Ainsi, « Mitt Romney est désormais le seul candidat en lice pour l'investiture républicaine à l'élection présidentielle américaine du 6 novembre après le retrait lundi de son dernier adversaire Ron Paul ».
Prof. Esaü Jean-Baptiste younalot@yahoo.com New York, USA Mardi 11 mai 2012 Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".