EDITO | Une victoire avant l'autre

Edito

Publié le 2012-05-08 | Le Nouvelliste

Laurent Lamothe a passé haut la main le test de la déclaration de politique générale au Sénat. La confiance lui a été accordée à l'unanimité des présents. Le président du Grand Corps ne vote pas et ses opposants avaient choisi de prendre la fuite avant l'arrivée du Premier ministre dans la salle de séance, accompagné de ses ministres. Lamothe a dévoilé un gouvernement provisoire devant le Sénat pour sa première sortie comme chef de gouvernement. Six ministères, au moins, ne sont pas encore dotés de titulaires : l'Environnement, le Commerce et l'Industrie, les Haïtiens vivant à l'étranger, le ministère à la Jeunesse et aux Sports, et celui annoncé de la Défense. Les Affaires étrangères ont un ministre: Lamothe lui-même. Souhaite-t-il le garder, le pourra-t-il? D'autres ministères sont annoncés. Comme celui aux Droits de l'homme et de la Lutte contre la pauvreté extrême; ils devraient être créés ex nihilo. Qui dit nouveaux ministères dit nouveaux postes à pourvoir. Pressé, Lamothe a dû se résigner à présenter une équipe réduite. Les anciens sénateurs qui doivent, selon toutes les informations, rejoindre son équipe étaient indispensables pour lui assurer un vote clair au Sénat. Ils sont restés dans la salle, pas encore utiles dans les rangs du gouvernement naissant. Du Sénat au gouvernement, il n'y a qu'un pas qu'ils devront franchir allégrement bientôt, sauf si les rapports de force changent sitôt le Premier ministre rentre en poste légalement... Ce mardi, les rapports de force ont connu des fortunes diverses. Des candidats-ministres, pris en photo pour illustrer l'album d'usage, ont été écartés à la dernière seconde. Des écartés ont triomphalement ressuscité. Petites misères et grandes frayeurs ont fleuri dans les couloirs du palais national, ce mardi. A la lecture par le sénateur John Joël Joseph de l'arrêté nommant les ministres, les observateurs se sont rendu compte que le deuxième Premier ministre de Michel Martelly, celui qui se targue d'être un homme d'ouverture, va gouverner avec les amis et les alliés du président de la République. Pas d'intrus dans la liste des ministres. Les macarons de secrétaires d'Etat seront-ils les appâts de l'ouverture ? Combien seront-ils pour satisfaire tous les appétits ? Lamothe devra se muer en grand meneur d'hommes et de projets pour monter une vraie équipe. Le Premier ministre, qui veut garder le portefeuille de ministre des Affaires étrangères et des Cultes, se rend-il compte de l'incompatibilité de son statut avec celui de ministre? Comment être le premier représentant du pays à l'étranger et obligé d'être le dernier à laisser son bureau pour bien coordonner et impulser l'action gouvernementale ? Jean Jacques Honorat, Premier ministre au départ de Jean-Bertrand Aristide après le sanglant coup d'Etat de septembre 1991, avait, sans succès, occupé les deux fonctions. Premier ministre et ministre est une gageure. Pour réussir à un poste, il faut rater l'autre au risque de n'être parfait dans aucune des deux fonctions. Aurons-nous dans les prochains jours un nouveau nouveau gouvernement, plus complet que celui de ce mardi ? Tout porte à le croire. La présentation de ce mardi est une habile stratégie pour accommoder les sénateurs-ministres et passer sans encombre cette étape cruciale à cause des hasards du calendrier. Dix sénateurs, alliés de Martelly-Lamothe, avaient jusqu'à minuit pour jouer leur dernière carte. Mission réussie.
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter:@dalfaz Retrouvez les éditos et les grands titres du Nouvelliste commentés chaque matin, entre 7 h et 8 h, sur Magik 9 (100.9 FM) ou www.magik9haiti.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".