Chambre basse/Ministère de l'Intérieur

De l'argent pour les députés; Arnel Bélizaire se rétracte

Très remontés au départ contre le ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales pour son implication dans l'arrestation du député Arnel Bélizaire, peu à peu les parlementaires adoucissent leur position. M. Bélizaire n'a pas caché ses intentions de surseoir à cette affaire, alors que Me Thierry Mayard Paul a débloqué une forte somme d'argent pour la Chambre basse sous forme de subvention pour les fêtes de fin d'année.

Publié le 2011-12-28 | Le Nouvelliste

Le ministre de l'Intérieur et des Collectivités territoriales n'a jamais encouragé les actions visant l'arrestation de M. Arnel Bélizaire, de l'avis du député Jean Tolbert Alexis, président du Groupe des parlementaires pour le renouveau (GPR) issu de l'organisation politique INITE. Selon lui, Thierry Mayard Paul a été épinglé dans le rapport du Sénat parce qu'il n'est pas aimé par certains sénateurs. L'élu de Croix-des-bouquets se dit logique et cohérent. Il indique qu'à aucun moment de la durée le ministre n'était impliqué dans ce dossier. La semaine dernière, une commission d'enquête spéciale chargée de faire la lumière sur les circonstances qui ont conduit à l'arrestation du député Arnel Bélizaire, le 27 octobre dernier, a été formée. Elle a également pour mandat d'analyser le rapport du Sénat sur le même dossier et de produire une recommandation à l'Assemblée. Le parlementaire arrêté a fait savoir qu'il ne voyait pas la nécessité d'une autre commission, puisque tous les éléments liés à son arrestation sont connus. Il se dit prêt à trouver une solution à l'amiable: « Nous allons chercher un compromis à l'amiable au bénéfice du peuple haïtien...» Le Nouvelliste a appris que la commission n'est pas encore tout à fait opérationnelle. Le député Tolbert Alexis, membre de cette structure à la Chambre basse, a souligné que ses collègues ne vont pas pouvoir travailler pour cette fin d'année. Les députés sont dans leur circonscription avec leurs mandants. « Ce dossier va attendre le début du mois de janvier... », a-t-il précisé. La commission spéciale d'enquête, qui réunit les représentants des différents blocs parlementaires et sensibilités politiques, comprend les députés Benoît Laguerre (RPC), Lubern Pierre (RPC), Jean Tolbert Alexis (GPR), Worms Périlus (GPR), Poly Faustin (GPR), Gros-Nègre Acilus (RDP), Jean Romélus Lisma (RDP), Danton Léger (Ansanm Nou Fò) et Guerda Benjamin (indépendante). C'est pratiquement au moment même de la formation de cette commission que le ministre Thierry Mayard-Paul avait annoncé la semaine dernière un fonds de 85 millions de gourdes qui sera réparti entre 80 députés dans le cadre du programme d'intensification des travaux d'assainissement. Le président de la Chambre, Sorel Jacinthe, qui a affirmé n'avoir pas été touché dans le cadre de cette distribution, a souligné que la Chambre basse ne doit pas être associée à cette démarche et que les députes concernés ont agi seuls et doivent assumer leurs responsabilités. « Si le gouvernement donne de l'argent aux députés, ce n'est pas parce qu'il les aime. Mais c'est parce qu'il tente tout simplement de les avilir. Ils sont libres de prendre la décision qui leur semble correcte, mais ils doivent aussi l'assumer par-devant la nation », a-t-il dit sur Radio Magik 9. Plusieurs députés, parmi eux Danton Léger, représentant de la commune de Léogane, confirment avoir déjà reçu de l'argent du ministère de l'Intérieur et des Collectivités territoriales en vue de l'organisation de nombreuses activités et la réalisation de divers projets à l'occasion des fêtes de fin d'année. Le député, qui avait défrayé la chronique le mois dernier, dit apprécier l'idée du ministre de l'Intérieur de mettre à la disposition de 80 députés de l'argent pour les fêtes de fin d'année. Toutefois, Arnel Bélizaire précise qu'il ne dispose pas encore de cette subvention. « Je n'ai pas été contacté par le ministre Thierry ni par un membre de son cabinet », a-t-il dit, soulignant que si on lui donnait de l'argent il le distribuerait aux deux mairies de sa circonscription. Le député de la circonscription de Delmas-Tabarre s'inscrit en faux contre toutes rumeurs qui font croire qu'il avait reçu un véhicule de luxe de marque BMW pour abandonner l'affaire Bélizaire. « Si quelqu'un m'avait donné une BMW, je le prendrais et je dirais au peuple de qui elle provient, et cela ne pourrait pas m'empêcher de parler », a-t-il soutenu sur Radio Magik 9. Dan cette affaire qui a fait le beurre de certains, causé du stress à d'autres ou la révocation, la position définitive des députés sera connue la deuxième semaine du mois de janvier prochain.
Robenson Geffrard rgeffrard@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".