Décès

Sonia Pierre, une affaire de coeur

La bataille de Sonia Pierre pour le respect des droits des Haïtiens en République dominicaine est une affaire de coeur. Passionée, déterminée malgré les menaces de toutes sortes de xénophobes dominicains, cette militante de renommée internationale avait, comme Achille, une faiblesse : son coeur.

Publié le 2011-12-05 | Le Nouvelliste

National -

Sonia Pierre est morte. Le coeur de l'avocate, militante des droits des Dominicains d'ascendance haïtienne a lâché dimanche après-midi sur la route entre une petite maison de campagne et l'hôpital Altagrâcia, en République dominicaine. Soignée et opérée au moins deux fois depuis 2007 pour des problèmes cardiaques, elle portait un pacemaker. « On savait qu'elle était malade, mais on ne s'attendait pas à ça », a confié Colette Lespinasse du Groupe d'appui aux réfugiés et rapatriés (GARR), une organisation qui travaille avec le Mouvement des femmes dominico-haïtiennes (MUDHA), créé par Sonia Pierre en 1981. Colette Lespinasse n'y va pas par quatre chemins. Les menaces de mort et les agressions répétées contre Sonia Pierre et ses enfants ont renforcé le stress, fatal pour sa santé. « Sonia n'avait pas peur pour sa vie, mais s'inquiétait beaucoup pour la sécurité de ses enfants », a révélé Colette Lespinasse, outrée par l'agissement des xénophobes et des militants proches des milieux conservateurs dominicains qui ont été jusqu'à placarder des photos estampillées « Sonia Pierre traîtresse » envers la République dominicaine dans des gares d'autobus et des arrêts de métro. La bataille menée contre la décision de la Cour suprême de la République dominicaine d'entériner la décision politique de dénaturalisation des Dominicains nés de parents haïtiens devant des juridictions internationales avait irrité les conservateurs, a souligné Colette Lespinasse, qui garde de Sonia Pierre le souvenir d'une battante ayant épousé de tout son coeur la cause des braceros, coupeurs de canne à sucre. Naissance d'une leader Sonia Pierre, née en 1963 de parents haïtiens dans un « batey », avait fait de la prison à l'âge de 13 ans. En 1976, elle a été l'instigatrice d'une manifestation de cinq jours des braceros pour obtenir de meilleurs logements, de meilleurs outils et une augmentation de salaire. Les braceros eurent gain de cause. Ainsi est née, très jeune, une militante, une lionne au coeur fragile mais intraitable dans la défense des droits des siens. En 2003, après des décennies d'une lutte émaillée de difficultés, elle avait reçu une distinction d'Amnesty International. Reconnue sur le plan international, son action en 2005 auprès de la Cour interaméricaine des droits de l'homme pour obtenir des certificats de naissance pour deux enfants de parents haïtiens nés en République dominicaine a été couverte de succès. En 2006, Sonia Pierre avait reçu le prix Robert F. Kennedy des droits de l'homme. « Avec certitude, je peux affirmer que Sonia est l'une des plus dévouée, courageuse et compatissante parmi les êtres humains de ma génération. Sonia est tout en haut de ma liste d'héroïnes », avait confié le sénateur du Massachussetts, Ted Kennedy, à l'époque le dernier survivant de la fratrie des Kennedy. Et le vendredi 4 juin 2010, Sonia Pierre avait été élevée au rang de chevalier de l'Ordre national du mérite par le président René Préval, lors d'une cérémonie au palais national. « C'est un jour inoubliable pour moi », avait confié Sonia Pierre, qui fêtait ses 47 ans le même jour. Cette femme de coeur et de conviction, foudroyée par une crise cardiaque, jadis agressée physiquement, avait souligné qu'elle n'était « pas critique à l'égard de la République dominicaine, son pays, mais plutôt envers le gouvernement ». Sa mort a suscité beaucoup de réactions. « C'est une grande perte. Je savais travailler et j'avais prévu de retravailler avec Sonia Pierre », a confié Daniel Supplice, le ministre des Haïtiens vivant à l'étranger . « Elle était comme une soeur pour moi », a confié Edwin Paraison, ex-ministre et directeur exécutif de la « Fondation Zile ». « La communauté haïtienne perd quelqu'un de très impliqué dans la bataille pour les droits des Haïtiens », a ajouté Paraison. De grande taille, les yeux exprimant tendresse, souffrance et détermination à la fois, Sonia Pierre laisse trois enfants. Les funérailles de cette lionne auront lieu mercredi. Bien longtemps après l'inhumation de sa dépouille, les fils et filles de braceros haïtiens comme elle se souviendront d'une femme de coeur, de corazón...

Roberson Alphonse robersonalphonse@gmail.com Avec radiokiskeya.com, ABCnews.com, Hoy et Magik 9 Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".