En exil, Evo Morales n'a "pas encore programmé" son retour en Bolivie

Publié le 2020-10-21 | Le Nouvelliste

L'ancien président bolivien Evo Morales, réfugié en Argentine depuis décembre, a indiqué mercredi qu'il n'avait pour l'heure pas planifié de retour dans son pays après la victoire dimanche de son héritier politique, Luis Arce.

"Mon retour en Bolivie n'est pas encore été programmé", a déclaré l'ex-président (2006-2019) à la radio El Destape alors que le président argentin, Alberto Fernandez, a exprimé plus tôt sur les mêmes ondes son "grand souhait d'accompagner Evo lors de son retour dans sa patrie".

"Je suis convaincu qu'Evo Morales avait gagné les élections" (en 2019), a également dit le dirigeant péroniste argentin en référence au scrutin annulé suite à des suspicions de fraude sur la base d'un audit de l'Organisation des états américains (OEA). Des manifestations avaient embrasé les rues et contraint M. Morales à l'exil, d'abord au Mexique, puis en Argentine.

"Nous devons célébrer le rétablissement de la démocratie en Amérique latine", a ajouté M. Fernandez, dénonçant "le mensonge construit avec la complicité de l'OEA pour écarter Evo du pouvoir".

Pour M. Morales, "ce n'est plus possible de cacher ce qui s'est passé lors des élections" en 2019, au cours desquelles il briguait un quatrième mandat consécutif, "nous avons toujours dit qu'il n'y avait jamais eu de fraude".

"Si Luis Almagro (le Secrétaire général de l'institution panaméricaine depuis 2015) avait une quelconque éthique ou morale, il devrait démissionner de l'OEA", a-t-il dit, accusant l’Uruguayen d'être "responsable du coup d'État".

Dimanche, M. Almagro a félicité Luis Arce pour sa victoire et lui a souhaité "le succès dans ses futures entreprises" tout en louant la "conduite civique" du peuple bolivien.

L'OEA "a toujours défendu la volonté du peuple bolivien pour des élections libres", a-t-il ajouté.

M. Arce a remporté la présidentielle bolivienne au premier tour avec plus de 53% des voix, loin devant ses opposants, le centriste Carlos Mesa (29%) et le candidat d'ultra-droite Luis Fernando Camacho (14%), selon des résultats officiels partiels portant sur 84% des suffrages exprimés.

Pour M. Morales, ces résultats sans appel sont la preuve d'une "réaction dans les urnes du peuple bolivien qui a voté pour qu'on le respecte".

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".