Innovation/ Affaires

Banj : un nouvel outil dans le monde de l'entrepreneuriat en Haïti

L’économiste Marc-Alain Boucicault, fondateur de la société Banj, a annoncé que le lancement officiel de cette institution aurait lieu le mardi 1er août 2017 au local d’Haïti Business Accelerator, à Pétion-Ville. Ce nouvel outil dans le monde entrepreneurial en Haïti vise à identifier les entrepreneurs de Port-au-Prince avec les idées les plus brillantes ayant le potentiel de marquer le monde des affaires en Haïti ou dans le monde et de leur offrir des opportunités diverses pour atteindre leurs objectifs.

Publié le 2017-07-21 | lenouvelliste.com

La société Banj, selon Marc-Alain Boucicault, son P.D.G., compte stimuler l'écosystème haïtien à travers un espace de travail partagé et un ensemble d’activités d’échange et de réseautage en Haïti et à l’échelle internationale mais aussi à travers des programmes de renforcement de capacité et d’incubation. Banj est la traduction créole du mot «génie». C’est un espace pour discuter, échanger, réfléchir, créer et innover. «Nous voulons être l'espace de travail et de réseautage incontournable de Port-au-Prince. À travers un espace de travail partagé et un ensemble d’activités d’échange et de réseautage en Haïti et à l’internationale mais aussi à travers des programmes de renforcement de capacité et d’incubation, Banj cherche à créer une communauté d’entrepreneurs innovateurs et “changemakers” à Port-au-Prince et à préparer les plus grandes avancées pour de l’accélération par l’investissement externe», dit l’économiste, ajoutant que cela inclut les esprits créatifs, les managers, les investisseurs, les médias, le gouvernement, les universités et la communauté internationale. Ancien boursier Fulbright, l’homme d’à peine 30 ans, qui détient une maîtrise en politique économique financière à American University, à Washington, confie que les gens veulent faire croire que les jeunes ne peuvent rien réaliser de sérieux. Il a dédié son anniversaire, le 1er août 2017, pour lancer officiellement la société Banj avec la vision de créer le plus grand et le plus dynamique carrefour entrepreneurial de Port-au-Prince. « En ce jour, je lance donc une levée de fonds pour financer l'aménagement d'un espace plus grand capable d'accueillir plus d'entrepreneurs et d'aspirants entrepreneurs pour une véritable révolution mentale en Haïti. En ce sens, une contribution minimale de 20 dollars américains ou 1300 gourdes (non obligatoire) sera sollicité à l'entrée», indique Marc-Alain Boucicault, qui en profitera pour faire la finale de Challenge Cup Haiti (http://1776.ly/applynow), un concours de pitch d'entreprises innovantes qui se fait dans 75 villes à travers le monde en partenariat avec 1776 (https://www.1776.vc/), un des plus grands carrefours entrepreneuriaux de Washington DC, un réseau mondial qui permet aux innovateurs partout dans le monde de façonner la transformation numérique des industries critiques. Le gagnant se rendra à New York (tous frais payés) en novembre 2017 pour rencontrer les 74 autres gagnants locaux et pourra pitcher son entreprise devant des investisseurs et gagner des primes et de la visibilité. Banj : la maison idéale des jeunes entrepreneurs A en croire le patron de Banj, l’essence même de cette société est de créer la maison idéale pour permettre aux jeunes entrepreneurs de concrétiser leurs rêves. Marc-Alain Boucicault croit dur comme fer qu’en dépit de l'énorme esprit de créativité qui existe en Haïti, les entrepreneurs manquent encore des systèmes de support logistique, technique, financier et le réseau adéquat pour faire émerger les entreprises qui pourront changer le paysage macroéconomique du pays dans le futur. «Nous cherchons donc à renforcer l'écosystème entrepreneurial de la capitale en offrant des espaces de travail modernes capables de stimuler la créativité et de conditionner la recherche de résultats concrets chez tous les entrepreneurs désireux d'augmenter leur visibilité et de passer à une étape supérieure dans leur expérience entrepreneuriale. Nous aurons à organiser également des événements et des voyages pour faciliter l'apprentissage et les échanges entre les entrepreneurs haïtiens et d’autres entrepreneurs à travers le monde pour provoquer la création et l’accélération de nouvelles entreprises haïtiennes conscientes des opportunités de disruption de l’économie actuelle dans un contexte de globalisation», a dit l’économiste, qui informe l’existence d’un incubateur pour garantir que les meilleures idées d'affaires qui pourront émerger de notre carrefour puissent obtenir des services d'incubation adéquats et de l'accès à du financement avec les meilleurs partenaires en Haïti et à l'étranger pour une préparation ultime vers le décollage de leur entreprise. Reconnu par l’État haïtien, Banj dispose temporairement d’une salle de rencontre de 50 places et de 18 bureaux en espaces partagés. Banj organise au moins trois événements par mois, dont Startup Grind et Facebook Developers Circles (débute en août 2017) et des activités du Groupe ECHO Haïti et la tenue en Haïti de Challenge Cup, l’un des plus grands concours de pitch qui se tient dans 75 villes du monde. Banj a déjà développé plusieurs partenariats clés. On peut citer Haïti Business Accelerato, Brana, HPS, Facebook, Google, ainsi que Groupe ECHO Haïti, qui est un réseau de jeunes professionnels moyennant des échanges de services HFund, une entreprise qui offre des opportunités d’investissement dans les startups venant de l’incubateur.


Réagir à cet article