Violette AC – Arcahaie FC : Qui l’emportera sur le terrain ?

Publié le 2021-02-22 | lenouvelliste.com

Le vainqueur de la série d’ouverture du championnat haïtien de football dit professionnel 2020-2021 sera déterminé par le verdict de la pelouse. Ainsi en a décidé la commission de recours saisie par l’Arcahaie FC après la décision de la COCHAFOP d’attribuer le titre au Violette AC sur tapis vert. La reprogrammation de la finale est maintenue au 24 février en dépit de la lettre de l’Arcahaie FC en date du 17 février sollicitant d’en être dispensé. Cette finale aura-t-elle lieu ?
« La finale de la série d’ouverture 2020-2021 du championnat haïtien de football dit professionnel devra être rejoué le mercredi 24 février 2021 au parc Bayas de Mirebalais », a décidé la Commission de recours de la Fédération Haïtienne de Football. En dépit du fait que l’Arcahaie FC a signifié par correspondance en date du 17 février qu’il s’abstiendrait de disputer ce match d’appui qui constituerait en fait la finale de la compétition, la Fédération haïtienne de football persiste et maintient la programmation de la finale de la série d’ouverture du championnat haïtien comptant pour la saison 2020-2021 pour le mercredi 24 février.
Si la décision de la Commission d’organisation du Championnat Haïtien de Football dit professionnel d’attribuer match gagné sur tapis vert 3-0, synonyme aussi de titre de champion national de la série d’ouverture au Violette AC faisait tiquer beaucoup, celle de la Commission de recours le 6 février dernier paraissait être plus juste pour les observateurs de la compétition. Seulement la lettre de l’Arcahaie FC en date du 17 février laissait présager que reprogrammer cette finale n’était pas la décision attendue là-bas puisque les Archelois ont demandé à être dispensés de cette reprogrammation, d’autant qu’ils ont à se préparer pour la Concacaf Champions League avec une énorme contrainte, celle de ne pouvoir accueillir aucun match comptant pour cette compétition sur le sol haïtien.  Seulement, la fédération tient à ce que ce soit le verdict du terrain qui sanctionne l’issue de la rencontre et maintient la reprogrammation de la finale le 24 février 2021 au parc Bayas de Mirebalais à deux heures et à huis clos en s’appuyant sur les articles 5.6, 5.8 et 6.0 des règlements en vigueur.
Cette finale se tiendra-t-elle ?
« C’est à l’issue d’une réunion qui doit avoir lieu par call conférence ce lundi, 18h, que le comité du club décidera si les Archelois effectueront le déplacement mercredi pour disputer la rencontre ».
« A l’entrainement déjà pour préparer la nouvelle saison et surtout sa préparation à la Concacaf Champions League, la formation archeloise est presque complète, à l’exception de son portier Guery Romondt, qui est en vacances à l’étranger », a aussi précisé Wiljorde Louis.

Côté Violette AC, personne n’a pipé mot sur la programmation de la rencontre. Le doyen des clubs qui court après un titre depuis tantôt 22 ans semble vouloir montrer aux Archelois qu’il est capable de faire la différence sur le terrain, peu importe l’endroit et l’heure où il affronterait son adversaire en finale.
 NB*Les articles sur lesquels s’appuie la Commission de Recours :
5.6
L’équipe receveuse, organisatrice de la rencontre, doit s’assurer que tous les responsables (police, Croix-Rouge, service de secours, membre du comité d’organisation du match, etc.) devant participer à la réunion technique d’avant match ont été invités à l’heure et au lieu indiqués par lettre avec avis de réception et que chacun, en ce qui le concerne, a élaboré un plan de travail à communiquer aux officiels et aux deux équipes lors de la réunion technique d’avant match, plan qui sera consigné par le commissaire dans le dossier à acheminer à la Commission d’organisation et à la FHF.
5.8
L’équipe receveuse prend toutes les dispositions pour l’organisation de la réunion technique d’avant match…(local, invitation des participants)…Une amende de 25 000 gourdes sera appliquée au cas où il s’avère confirmé que l’équipe receveuse n’avait pas pris toutes les dispositions indiquées pour l’organisation de cette rencontre qui demeure l’élément fondamental dans l’organisation du match ; la même amende sera infligée à l’équipe visiteuse en cas d’absence à cette réunion d’avant match.
6.0
Les équipes sont tenues de disputer toutes leurs rencontres du commencement à la fin du championnat et de respecter le calendrier établi ; une rencontre ne peut être renvoyée que pour des cas de force majeure et seule la COCHAFOP est compétente pour se prononcer sur un cas de force majeure.
En cas de match à rejouer, seuls seront autorisés à y participer les joueurs qualifiés dans le club lors de la 1re rencontre, sauf les joueurs suspendus ; un match à rejouer est une rencontre :
. Qui a eu un commencement d’exécution.
. Ou qui, ayant été joué, n’a pu être homologué
. Ou qui s’est terminé par un résultat nul alors qu’elle doit fournir un vainqueur
En cas de match remis, tous les joueurs qualifiés à la date à laquelle se jouera effectivement le match pourront y participer, sauf ceux sanctionnés par la Commission de discipline.    

Enock Néré

Auteur


Réagir à cet article