Bolivie: le parlement recommande une procédure contre l'ancienne présidente

Publié le 2020-10-30 | lenouvelliste.com

L'ex-présidente par intérim de Bolivie, l'ultra conservatrice Jeanine Añez, s'est défendue mardi des accusations portées dans le rapport d'une commission parlementaire recommandant qu'elle soit traduite en justice pour répondre des conflits sociaux de l'an dernier qui ont fait une trentaine de morts.

La Chambre des députés et le Sénat, détenus par la gauche et réunis en session conjointe jeudi, ont approuvé le rapport parlementaire sur les "massacres de Senkata, Sacaba et Yapacani, qui recommande un jugement en responsabilités contre Jeanine Añez pour génocide et autres délits", a indiqué le Sénat sur son compte Twitter.

Le parlement a également approuvé la mise en accusation au pénal de 11 ministres, a ajouté le Sénat.

La présidente du Sénat, Eva Copa, membre du MAS, a précisé que ce rapport serait remis au parquet bolivien pour l'ouverture d'une éventuelle procédure.

Le Mouvement vers le socialisme (MAS), parti crée en 1997 par Evo Morales et aujourd'hui dirigé par le futur président bolivien, Luis Arce, élu le 18 octobre au premier tour, est majoritaire dans les deux chambres.

Auteur


Réagir à cet article