France: un samedi de manifestations à risque, plus de 100 interpellations à Paris

Publié le 2019-09-21 | Le Nouvelliste

Plus de cent manifestants se revendiquant "gilets jaunes" ont été interpellés samedi à Paris, quadrillée par quelque 7.500 policiers déployés pour conjurer toute violence dans la capitale où se déroulent aussi une marche pour le climat et un défilé contre la réforme des retraites.

A la mi-journée, 106 personnes avaient été interpellées, 43 placées en garde à vue et une centaine verbalisées dans les zones où il était interdit de manifester, selon la Préfecture de police (PP) et le parquet. Les forces de l'ordre ont pour mission d'intervenir rapidement dès que des attroupements se forment, a expliqué une source au sein de la PP.

Dans le prestigieux quartier des Champs-Elysées, cible de saccages au cours de précédentes manifestations de "gilets jaunes" entrés en fronde contre la politique sociale et fiscale du gouvernement depuis dix mois, certains commerces étaient barricadés derrière des protections en bois.

Des touristes interloqués se sont régulièrement retrouvés pris dans le flot des personnes repoussées hors du périmètre par les forces de l'ordre. La police a procédé à quelques tirs de gaz lacrymogène pour disperser des manifestants qui ont renversé poubelles et barrières mais il n'y avait pas eu de dégradation en milieu de journée, selon la préfecture.

Aux "dispersez-vous" de la police, certains répondaient "Cassez-vous" ou "Tout le monde déteste la police".

"Nous sommes traités comme des criminels", s'est énervée Brigitte, militante écologiste.

Le préfet de police a mobilisé un dispositif musclé avec 7.500 membres des forces de l'ordre, des lanceurs d'eau et le retour dans les rues de véhicules blindés de la gendarmerie. Des quartiers entiers du centre de la capitale étaient quadrillés de patrouilles, des policiers en uniforme et en civil contrôlant et fouillant massivement les personnes présentes.

Réagir à cet article