Tami, une voix qui s’impose

« Pakèt mwen mare », « M ap leve men m anlè », « mwen p ap lage », autant de chansons qui ont marqué les mélomanes chrétiens. Avec elles, on a pu découvrir une voix, celle d’une jeune femme qui n’arrête pas de nous émerveiller et de nous surprendre. Ces titres nous ont permis aussi de retenir un nom qui s’inscrit désormais parmi les grands du secteur, celui de Tami.

Publié le 2017-07-20 | lenouvelliste.com

Tami est née un 11 décembre. Elle tire son nom de scène de son prénom, Christ-Ami. Contrairement à ce qu’on aurait pu croire, c’est elle qui a amené son grand frère, le maestro Nicky Christ, à faire de la musique et non l’inverse. Amoureuse de la scène dès son plus jeune âge, c’est la chanson « Mwen p ap lage » d’Angel’s Family qui la révèlera au grand public, mais son histoire avec la musique avait commencé bien avant. À 6 ans, elle faisait déjà partie d’un groupe qui a participé à différents concerts malgré leur jeune âge. Voulant se perfectionner, la jeune femme prendra plus tard des cours de technique vocale avec plusieurs maestros de la place, dont Guy Junior Lafontant qui lui a permis de découvrir le Gospel. À partir de 13 ans, commence pour Tami la grande aventure avec les chorales : Family Mass choir d’abord, ensuite Angel’s Family et, en 2009, Gospel Kreyòl. Parallèlement à ses engagements envers ces formations musicales, elle enchaîne les prestations en duo avec son frère et manager Nicky Christ. Pendant un certain temps, le frère et la sœur ont sillonné les églises et autres lieux de concert ensemble, l’un ne se produisant pas sans l’autre. Avec la popularité acquise avec la chanson «Pakèt mwen mare », très appréciée par les chrétiens, Tami se détache de l’appellation « ti sè Nicky a » pour devenir une artiste confirmée qui gagne en maturité. La carrière solo de Tami a pu voir le jour avec le projet ALO Haïti Gospel qui regroupait des chanteurs évangéliques pour un album. Cet opus permettra au public de voir l’étendue de son talent et on la retrouvera désormais sur de multiples affiches du milieu. Trois albums avec Angel’s Family, trois avec Gospel Kreyòl, un album solo, plusieurs chansons avec Nicky et de nombreuses collaborations avec d’autres artistes, Tami s’est fait un nom et un fan-club qui augmente chaque jour grâce à de grandes et belles performances. En dehors de sa vie d’artiste, elle est professeure de technique vocale à Schénatsar école de Musique. Tami a également un diplôme en marketing et relations publiques, un autre en assistance administrative. Malgré le temps accordé aux études, la musique a toujours eu une place prépondérante dans sa vie. Elle a toujours été fidèle à son public qui espère la voir à toutes les occasions. Sympathie à souhait, la jeune chanteuse attire les fans de tout âge, de toute génération. Voix hors du commun, présence sur scène extraordinaire, Tami soulève les foules qui la demandent encore et encore. Qu’elle soit en solo, en duo ou avec ses chorales, les gens crient Tami, Tami, dès qu’elle monte sur le podium. Pour plaire à ce public fidèle depuis sa première apparition, Tami donne rendez-vous ce 23 juillet à Le Villate pour un grand concert baptisé « Devant le trône » où elle sera aux côtés de Stanley Georges, Rodyoume Dieujuste et Lynda Joseph. De la bonne musique, de nouvelles chansons, des chorégraphies, Tami promet de se montrer à vous sous une autre facette. Quatre voix, quatre registres différents, un rendez-vous signé Tami, on ne peut espérer mieux si l’on veut arriver « Devant le trône ».
Vanessa Dalzon vanessadalzon@yahoo.fr
Auteur


Réagir à cet article