Contrôle des crues, première fonction du barrage de Marion, clarifie le Dr Evenson Calixte

Selon les précisions du directeur général de l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’énergie (ANARSE), le Dr Evenson Calixte, le barrage de Marion est construit principalement pour protéger les populations contre les inondations récurrentes dans certaines communes du Nord-Est.

Publié le 2021-05-07 | lenouvelliste.com

Le Dr Evenson Calixte, directeur général de l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’énergie (ANARSE), participant à l’émission Panel Magik, sur Magik 9, le mercredi 5 mai 2021, a apporté des précisions sur les véritables fonctions du barrage de Marion, inauguré en grande pompe par Jovenel Moïse, le samedi 1er mai dernier, dans le département du Nord-Est. Construit non dans l’idée de produire de l’électricité, le barrage de Marion est aménagé dans l’idée de protéger les populations qui sont souvent sous la menace de la rivière éponyme.

« Selon ma propre compréhension, la principale fonction du barrage de Marion est le contrôle des crues et de s'assurer que des villes qui sont habituellement inondées soient protégées », a précisé le Dr Evenson Calixte.  Autrement dit, a clarifié le DG de l’ANARSE, ce barrage est construit avant tout pour empêcher les inondations qui sont monnaie courante dans cette région du pays.

Mais en stockant l’eau de la rivière, cela ouvre la voie à tout un éventail d’opportunités. « Dès que l’on contrôle l’eau, on peut l’utiliser à des fins d’irrigation », s'est félicité le Dr Calixte, qui présente ainsi la deuxième fonction du barrage. « Dès que l’on stocke l’eau, d’autres choses deviennent possibles. On peut entreprendre d’autres activités créatrices de revenus », a souligné Evenson Calixte.

Depuis son inauguration, le barrage hydro-électrique de Marion fait l’objet de beaucoup de controverses sur les réseaux sociaux en ligne. La comparant au barrage de Péligre, des internautes ont banalisé la  réalisation de Jovenel Moïse qui l’a vendue, depuis le lancement des travaux en 2018, comme un projet colossal pour le pays. Toutefois la production de l’électricité est loin d’être la fonction première du barrage.

« Stockée, l’eau détient une énergie potentielle. Si l’on a une dénivellation, on peut l’exploiter pour produire du courant électrique. D’après les études, le barrage de Marion peut produire entre 800 kilowatts à 1 mégawatt d’électricité », a précisé Evenson Calixte, s’appuyant sur les études faites sur la capacité du barrage en se basant sur sa dénivellation et son débit.

Le Directeur général de l’Autorité nationale de régulation du secteur de l’énergie a révélé que pour l’instant la fonction de conversion de l’énergie hydraulique en énergie électrique grâce à des turbines spécialisées n’est pas encore intégrée dans le barrage de Marion. Le barrage ne produit donc pas de courant électrique. Du moins pas encore, a fait savoir M. Calixte.

À entendre le Dr Evenson Calixte, les comparaisons avec le barrage de Péligre ne sont pas fondées. « Le barrage de Péligre a été construit avec pour vocation de produire du courant électrique. En revanche, celui de Marion n’est pas fait pour produire de l’électricité mais pour répondre à deux problèmes ponctuels, aridité et inondation, donc arroser les terres agricoles et empêcher les inondations », a-t-il élucidé.  

Ritzamarum Zétrenne
Auteur


Réagir à cet article