Le poète et l’académicien Guy Gérald Ménard, invité d’honneur de livres en liberté

Publié le 2021-04-08 | lenouvelliste.com

Du 16 au 18 avril 2021, le festival itinérant  Livres en liberté revient pour une 61e édition dans la commune de Gros-Morne, dans le département de l’Artibonite. Le poète et académicien Guy Gérald Ménard est l’invité d’honneur de cette nouvelle édition. Au programme : des récitals, des balades littéraires, des rencontres, des dédicaces et des conférences.

À l'initiative du monseigneur Ogé Beauvoir, natif de Gros-Morne et ancien élève de l'institution Jean XXIII, la 61e édition de « Livres en liberté » établira ses quartiers du 16 au 18 avril 2021 à l'institution Jean XXIII de 10 h a.m. à 5 h p.m à l’impasse Jean XXIII, Cresssac, Gros-Morne. Plus de 700 titres seront disponibles pour les lecteurs de Gros-Morne.

« En tant que directeur du collège Jean XXIII à Gros-Morne, je suis très heureux que mon établissement accueille cette année la 61e édition du festival « Livre en liberté ». Cette manifestation va favoriser la rencontre du public avec les auteurs. Que le collège Jean XXIII puisse contribuer ainsi à l’animation culturelle de la ville, surtout à l’occasion de la clôture de notre cinquantième, cela ne fera que renforcer notre enthousiasme. Les jeunes Jean Vingt-Troisiens sont très motivés. L’intelligentsia gros-mornaise est très impatiente car pendant trois jours Gros- Morne sera la capitale du livre », a déclaré le révérend-Père Pierre Stevens Saintellus. 

Pour sa 61e  édition, « Livres en liberté » accueillera plusieurs jeunes écrivains et des grandes figures de la littérature haïtienne contemporaine tels que : Christophe Philippe Charles, Bonel Auguste, Jackson Joseph,  Fédia Stanislas, Pierre Josué Agénor cadet, Jean Verdin Jeudi, Marc Exavier, Claude Bernard Sérant, Wedny Bézil et Douglas Zamor.

« Le meilleur des mondes n’existe qu’en littérature. La littérature peut faire des miracles en chacun de nous. Comme un phare dans l’agitation de ce monde, elle a cette précieuse capacité de nous éclairer, de nous prémunir contre l’indifférence et la résignation, de nous maintenir résolument éveillés et vigilants », a ainsi tenu à souligner Clément Benoit, directeur artistique du festival.

L’invité d’honneur 

L’invité d’honneur, Guy-Gérald Ménard, avait connu un franc succès lors de la parution de son premier livre. Guy-Gérald Ménard est poète et enseigne le créole à l’Université d’État d’Haïti. Après ses études secondaires à Port-au-Prince, il se rend aux Etats-Unis où il poursuit des études en art commercial et éducation à City College of New York, Barry University et Florida International University. 

« Je considère l’invitation de M. Clément Benoit comme un honneur. Ce choix veut dire plusieurs choses. Cela dit, ma production littéraire a assez de valeur pour capter l’attention d’un opérateur culturel. Le plus important pour moi, c’est d’avoir l’opportunité de rencontrer les lecteurs de Gros-Morne. »,  souligne l’auteur de « Laviwonn » (éditions Floraison 2021).

Depuis 2002, ce festival de littérature entend célébrer la vitalité plurielle de la vie littéraire contemporaine. Lecture, performance, littérature exposée, poésie sonore, rencontres publiques, autant de littéraires hétérogènes qui amènent la littérature à sortir du livre pour se créer et se diffuser ailleurs et autrement : sur scène, dans la rue et en public.

« On parle souvent de l'importance de la  lecture de manière globale comme étant un outil clé dans la formation d'une personne, sachant que la lecture a un impact personnel dans la vie des gens qui la pratique Toutefois, la volonté de lire ne se manifeste pas chez tout le monde. J'apprends à aimer la lecture dès mon enfance et je garde cette pratique jusqu'à présent. Elle me permet de  mieux faire passer mes sentiments (joie, tristesse, colère...), mes besoins, mes désirs, etc. », a déclaré Florence Hadassa B. Florestin, qui a invité avec enthousiasme les jeunes du bas Artibonite à cette manifestation. 

« La lecture a fait un travail positif chez la personne que je suis aujourd'hui en apprenant à connaître le meilleur de moi, à avoir confiance en moi et à mieux réfléchir », a-t-elle confié. Et de poursuivre : « Livre en liberté va apporter une grande richesse à Gros-Morne à travers une activité dans laquelle les jeunes Grosmornais(aises) auront la possibilité de se concilier avec la culture du livre qui leur donnera la chance de se construire, d'enrichir leurs connaissances et d'augmenter leur savoir. »

Marc Sony Ricot 
Auteur


Réagir à cet article