BNH : « Pour que la pensée haïtienne ne disparaisse » 

Publié le 2020-07-16 | Le Nouvelliste

La Bibliothèque nationale d’Haïti (BNH) a procédé, le vendredi 10 juillet 2020, à une opération de fumigation de ses locaux, une façon de protéger le patrimoine écrit haïtien des caprices des termites et d’autres petits organismes vivants nuisibles aux papiers. 

Désormais, au sein de la Bibliothèque nationale d’Haïti, vu les multiples projets en cours, il souffle dans l’air un acharnement et un intérêt quasi maladif de garder le livre et la mémoire qu’il porte. C’est à croire que le livre prend maintenant une grande ampleur. Il semble un pilier aujourd’hui, un centre autour duquel devraient graviter les énergies. Plus que jamais, tout ce qui est du domaine du livre en Haïti est posé comme un poteau-mitan. Et pourquoi le livre a beaucoup plus de sens dans la vie des gens et prend de plus en plus de place dans leur imaginaire collectif ? Est-ce parce qu’ils ont été confinés ? Et que pendant leur temps de confinement le livre les a sauvés de l’angoisse ou de la solitude ?

Un article de Hervé Hugueny, paru le 18 octobre 2019 à Livres Hebdo, avait pour titre : « Budget 2020 : un peu plus aux bibliothèques ».  Dans la première partie de ce texte, le rédacteur écrit ce qui suit : le projet de budget 2020 du ministère de la Culture s’inscrit dans la continuité de celui de cette année, avec un effort supplémentaire en faveur des bibliothèques territoriales, chargées de porter la volonté de développement de la lecture (12, 2 millions d’entrées en 2018 ». Cette volonté d’accomplir un effort supplémentaire – ce souci de l’un peu plus- en faveur des patrimoines écrits se fait sentir dans divers pays. Et cet effort supplémentaire-là qui s’opère au monde, en termes d’initiatives et d’énergie, il semble que Dangelo Néard, directeur général de la BNH, l’ait compris dès son entrée à l’institution. Cette opération de fumigation visant à garder à tout prix les documents, symétriquement la mémoire du peuple haïtien, en est l’un des exemples de sa bonne volonté de sauvegarder cette mémoire contre les affres du temps.

Il est très louable d’empêcher les parasites du livre de prendre possession du patrimoine écrit haïtien, ces poux ou ces vers rongeant les reliures, perçant les pages par des trous minuscules, grignotant les feuilles pour confectionner leurs nids. Cet acte était plus que nécessaire puisque la BNH, dont Dangelo Néard est le gardien à présent, est l’une des institutions culturelles les plus importantes du pays. Et pourquoi ? Parce que c’est elle qui garde « la pensée ou le patrimoine cognitif de la nation et une partie de cette pensée est logée dans les livres ». Parce que le développement, peu importe sa nature, architecturel, économique, militaire et autres, passe nécessairement par le développement humain, donc par la culture et la connaissance.

Le temps d’une courte interview, le fougueux Dangelo Néard a laissé comprendre qu’il a lancé cette grosse opération de fumigation pour ôter les insectes et bestioles destructeurs de livres - termites, mites, petites vrillettes, psoques, etc.- dans le but de garder les livres en bon état de conservation pour les générations futures et pour empêcher que la pensée haïtienne ne disparaisse. 

Et au sein de la Bibliothèque nationale d’Haïti, gardienne de la mémoire de la République, tout semble être dans l’effort supplémentaire, dans l’un peu plus. Ce souffle-là, il nous le faut pour ce pays assoiffé de consolation et du monumental. Les jeunes et toutes les forces vives de la nation doivent fédérer leurs énergies autour de ce que nos patrimoines représentent et particulièrement notre patrimoine écrit. Plus que jamais, « il faut empêcher que la pensée haïtienne ne disparaisse ».

Wébert Pierre-Louis Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".