Grâce présidentielle : «Les responsables de la fourberie vont payer les conséquences », annonce le PM Joseph Jouthe

Publié le 2020-07-03 | Le Nouvelliste

Autant la manipulation de la liste des prisonniers ayant été graciés par le Président embarasse le pouvoir, autant les réponses et sorties publiques des autorités diffèrent les unes des autres. Même après les mesures de mise en disponibilité prononcées par le ministre de la Justice à l'encontre de deux chefs de parquet, le Premier ministre veut que d'autres têtes tombent.  Lors d'une visite d'échange  à l'Office de protection du citoyen (OPC), vendredi 3 juillet, le Premier ministre Joseph Jouthe a évoqué des sanctions contre ceux qui sont à l'origine du scandale à propos de la libération des 10 criminels à peine condamnés, impliquant des fonctionnaires du ministère de la Justice. Selon lui, la conséquence logique après une telles fourberie commise par un responsable est sa « révocation ou sa démission ».

Le gouvernement prend très au sérieux le dossier de la liste avec des noms qui ne devaient pas y figurer, a confié Joseph Jouthe avant d'insinuer l'application de la politique de tolérance zéro envers tout fonctionnaire qui commet une erreur pouvant embrasser le gouvernement. «Tout le monde peut commettre des erreurs. Mais quand erreur il y en a, ceux qui sont au service de la société doivent assumer leur responsabilité. Faire leur mea culpa et choisir entre démission ou révocation. Ce qui est certain, les coupables vont payer les conséquences », a rappelé le PM Jouthe. 

Plus loin, le chef du gouvernement a informé qu'avec le Protecteur du citoyen, Renan Hédouville, la discussion portait sur des situations que l'OPC a dénoncé récemment à travers des rapports et correspondance, les problèmes de fonctionnement de l'institution. «Le Protecteur du citoyen et moi sommes sur la même longueur d'onde. On a abordé plusieurs sujets d'actualité pour s'assurer que le gouvernement et l'OPC soient sur la même longueur d'onde», a-t-il déclaré.

 Le 29 juin, l'Office de la protection du citoyen (OPC) avait révélé dans une note que 10 détenus condamnés pour meurtre, tentative d'assassinat, enlèvement et séquestration, viol et vol à main armée étaient sur la liste des 415 détenus qui ont obtenu grâce pleine et entière, le 19 juin dernier, du président Jovenel Moïse. l'OPC a même écrit au président pour lui signifier cet impair. Le dossier a fait des remous avec notamment la mise en disponibilité de deux commissaires du gouvernement par le ministre de la Justice. Ce dernier est aujourd'hui sur la sellette. 

En marge de cette visite, Joseph Jouthe a informé que l'administration en place prend en compte toutes les recommandations des diverses des organisations de défense des droits humains à travers leurs rapports sur la situation des droits de l'homme dans le pays. Des dispositions nécessaires seront prises pour corriger ce qui doit l'être. 

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".