Scène Wingaz

Adieu : du beau monde sur la dernière scène de PAPJAZZ

Publié le 2020-01-30 | Le Nouvelliste

Deux moments d’une importance capitale caractérisent un festival sportif ou culturel : son ouverture et sa clôture. Ces derniers restent gravés dans les mémoires comme repères de l’évènement ou de la manifestation.

Après sept jours de délicieuses émotions sonores, il est logique de conclure. Mais le public n’est pas forcément repu de musique ; il en demande encore et voit regrétablement se terminer ces soirées de bonheur intense et acoustique.

La dernière scène de cette 14e édition du PapJazz est la scène Wingaz au Karibe. Wingaz, ultime partenaire du festival. Le même podium a servi à Heineken et Air Caraïbes. L’assistance est imposante. C’est toujours la charmante Béatris Compère qui fait office de MC.

Elle annonce la première vedette de la soirée, Jazmin Ghent, saxophoniste ténor et chanteuse américaine de smooth jazz, primée et honorée dans son pays. Béatris Compère introduisait l’ambassadrice des États-Unis en Haïti, Michèle Sison, qui brossait le portrait et vantait les mérites de sa compatriote.

Jazmin Ghent, saxophoniste de gospel et de smooth jazz, pointe sur la scène, encadrée par un keyboardiste au synthé, un guitariste, une bassiste, un batteur.

Le premier morceau est du funk, exposé au saxo, avec solo du clavier, riffs et solo du sax, de la basse très funky. Breaks en 4/4 du batteur sur appels du sax. La musicienne chante aussi avec interaction du public. Il y a par la suite un air de smooth jazz, correctement exposé et accompagné par l’ensemble. Suit une chanson, « Better », interprétée avec échos de l’assistance et commentée par le sax et la guitare saturée.

Jusqu’à la fin les « hits » s’enchaînent, une composition au rythme très antillais ; une chanson célèbre de Aretha Franklin jouée instrumentalement au sax ténor, « You make me feel like a natural woman», sorte de 3/4 ou de 6/8 lent, slow en fait ; un air « funky », un air de gospel à la mémoire de sa mère qui a orienté Jazmin vers le saxophone ; un pot-pourri hommage à Bob Marley et Bill Withers, « No Woman, no cry», « Ain’t no sunshine » très soul. Le répertoire joué n’est pas si smooth que ça, mais sonne gospel et funky, très animés. Les accompagnateurs ont fait de bons commentaires.

Jacques Shwarz-Bart and co

Le saxophoniste est à sa deuxième participation au festival PapJazz. La fois précédente, il était très fasciné par notre folklore musical vaudou. Toujours passionné de musique spirituelle, il expose cette fois-ci le répertoire de la musique juive de deux ou trois pays.

Jacques Schwarz-Bart est accompagné par un piano, une batterie et une contrebasse ; la chanteuse haïtiano-américaine Sarah Elisabeth Charles est son invitée.

Le premier morceau joué est « Marcha berra ». Introduit en riff sur mesure impaire, il flotte peu après entre bossa-nova et rock puis dévie nettement en swing 4/4. Bon solos du pianiste et du saxophoniste. Au piano : Grégory Privat. Vient ensuite la composition « Ose Shalom », mélange d’air juif et de climat afro-caribéen, prière dédiée à l’amour fraternel. La mesure semble impaire. On dirait un 5/4. La chanteuse Sarah Élisabeth Charles est invitée dans le morceau «Rocketana» empruntée à la juiverie marocaine. Air traditionnel, avec l'allure d'une mesure 3/4. Simple d'apparence et presque enfantin. Exposition du saxophone et de la voix unifiés. Scat de la chanteuse, déclamation et chant avec un thème où le saxophone n'est accompagné que par la batterie. C'est une sorte de samba.

La dernière composition officielle a un rythme étrange. Sa mélodie évoque un peu le Brésil. Il y a des brisures rythmiques. Belle improvisation de Grégory Privat. Dans la sienne, Jacques ShwarzBart se déchaîne dans l'expressionisme.

En bonus, le saxophoniste nous offre une douce ballade à trois temps, en majeur. Elle est introduite librement au saxophone. Sarah Élisabeth Charles chante des paroles en anglais. Il y a un excellent chorus de contrebasse.

Avant le concert des derniers artistes, Joël Widmaier, Milena Sanders Widmaier et Coralie Gardère, du comité d'organisation du PapJazz, prennent la parole pour remercier des sponsors, récompenser les uns, honorer les autres, citer certaines personnes à l'ordre du mérite.

Dawn Tyler Watson and co.-

C'est une reine du blues canadien qu'on a invitée pour remplacer Lisa Simone, la chanteuse américaine ayant renoncé à sa participation.

Dawn Tyler Watson baigne littéralement dans le blues; elle a une longue carrière derrière elle. Elle est accompagnée par un organiste, un guitariste, un batteur, un saxo exubérant et hurleur, ténor, un bassiste. Ça sent bien le blues et même le rythm and blues (R&B) au sens originel du mot, dans la manière.

Du blues dans la respiration et la transpiration. Du blues conjugué à tous les temps de la grammaire rythmique : slow traditionnel, rock-blues, fast blues, swinging blues, walking blues, blues-rock. J'ai jubilé comme toute l'assistance... Mais la pluie s'est mêlé pour raccourcir le spetacle. Désertion d'une grande partie du public. Dommage! 

Adieu PapJazz 2020 !

Roland Léonard

Roland Léonard Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".