L'art, miroir du réel

Publié le 2019-12-03 | Le Nouvelliste

L’œuvre d’art ne s’identifie pas à travers une équation nihiliste dans le sens qu’elle serait dépourvue de condition anesthétique. Mais cette dernière rentre dans un dialogue avec la nature puisque l’art, c’est la transformation des matériaux naturels par l’homme. À partir de ces matériaux anesthétique l’art forme une synthèse esthétique, c’est-à-dire, douée de caractères spécifiques ou de valeurs que les matériaux isolés ne possèdent pas ( Lalo Charles: 1952). C'est en ce sens que face à la politique l’artiste artialise les crises par la démarche de la prosopopée verbale ou picturale et ce qu’il ne réalise pas mécaniquement. Autrement dit, l’œuvre d’un artiste qui mime la politique tend à révéler la crise de la parole au niveau de la société sous la forme de son ou image et épouser une communauté psychique affective. 

Par ailleurs, l’artiste propose un discours pour construire son art dans un dialogue avec autrui et il entend que son allocutaire puisse jouir de ce dialogue ou cette invitation de partage gratifiant qui enlève tout interdit. Autrement dit, dans son libre jeu d’imagination dialogique, il ne fait que transformer les matériaux de son imaginaire puisés dans les réalités quotidiennes pour donner naissance à la beauté artistique qui enveloppe toute œuvre d'art du seul fait que l'on prenne conscience que l'œuvre est belle et qu'on la perçoive et qu'on ait conscience de la percevoir comme telle (Poulain Jacques: 1991). 

Le désir de l'artiste l’anime pragmatiquement pour créer une œuvre qui soit capable de rendre compte du dialogue dans la société et établir une communication entre l'image et le groupe social pour susciter des participations. Ces dernières ne sont pas fortuites puisqu’elles sont rendues possibles du fait que les interlocuteurs se fassent reconnaître par la communication, [...] ils ne produisent et ne peuvent se reconnaitre comme tels que dans les théories particulières du réel, de leur réalité commune, que sont déjà leurs énonciations et qu’en se faisant reconnaitre par leurs allocutaires comme tels (Poulain Jacques: 2001).

Ainsi, l’artiste extirpe sa matière de la société pour créer une œuvre d’art. Son art rend témoignage sur le réel avec les influences que son imagination a subies à travers le temps. D'ailleurs, l'imaginaire n'est-il pas comme un réservoir, sans cesse renouvelé, constitué d’images, de sensations, de perceptions qui se constitue tout au long de l’existence et trouve ses sources dans le réel et passe obligatoirement par les organes des sens (Aubert Jean Luc 1991)? C’est pour cela qu’un artiste est souvent perçu comme une sorte d’écho-sonore, d’exutoire par lequel se déversent des frustrations, des joies, des pleurs de toute une population, d’un peuple puisque quand le dialogue n’existe pas dans la société, l’artiste peut le fantasmer sous la forme de nature morte ou dans l’art abstrait. En musique, il produit des œuvres qui font abstraction de la parole où il se réfugie dans des thématiques comme l'amour ; dans la littérature avec des scènes monologues ou des récepteurs passifs. En sculpture, dans notre cas, avec l’art de récupération, tous les matériaux sont possibles comme dans l’échange de l’homme pragmatique dans lequel tout peut-être utilisé pour créer le consensus chez l’autre abstraction faite du jugement de la vérité. 

Bref, l’art tend à dialoguer avec la nature tout en ayant recours à l’affect du beau dans le sens qu’il peut faire état du dialogue dans la société pour le mimer. L’artiste, « interprète et privilégie des signes », son imagination dialogique lui permet de saisir les enjeux du dialogue puisque son excédent pulsionnel le pousse à se projeter dans le monde et les choses pour les faire parler par l’acte de la prosopopée dans une démarche réalité-recréée.

Orso Antonio DORELUS Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".