La série des arbres : une exposition de Xavier Dalencour et Phaïdra McQueen Sterlin

Fubar a reçu le mercredi 13 juin 2018 l’exposition des peintres Xavier Dalencour et Phaïdra McQueen Sterlin. Amants de la peinture, connaisseurs et curieux se sont rendus sur les lieux pour juger le travail des artistes. Autour d’un verre ou d’une bière, ils ont pu discuter du symbolisme que dégagent les tableaux avec les concernés.

Publié le 2018-06-15 | lenouvelliste.com

Certains sont à fond dans l’art figuratif, d’autres ont un penchant pour l’abstrait, mais la série des arbres serait à la frontière des deux. Le figuratif s’inspire du monde visible, de l’objet alors que l’abstrait tente de donner une représentation du réel. Il est donc évident qu’un mélange des deux saurait éveiller des parties enfouies de nos sens. Les tableaux de Xavier et Phaïdra sont parlants, surtout quand on saisit le contexte dans lequel ils ont été peints.

« C’est une inspiration qui me vient de la continuité de la série des masques que j’avais faite en 2015. L’arbre symbolise ma personne. C’est l’individu qui se positionne par rapport au monde. Dans cette série, l’arbre se prépare à bourgeonner, à renaître », explique celui dont les œuvres, à première vue, laisseraient comprendre que c’est purement de l’art figuratif. Chaque personne vit les changements de sa vie à sa manière. Pour Xavier Dalencour, son ressenti se transmet à travers ses peintures. « Ce sont des peintures qui ont été réalisées à une période charnière de ma vie, où il y avait des changements qui étaient en train de s’opérer. C’est la partie où la nature reprend ses forces, son énergie. Cela symbolise ma renaissance du point de vue créatif car les techniques ont changé et l’artiste également », a-t-il confié.

À côté de Xavier, il y a aussi les tableaux de Phaïdra McQueen Sterlin. Ses œuvres seraient plutôt abstraites. Bien qu’elle a eu un retard sur le timing, ce qui a empêché les visiteurs de poser des questions afin de mieux saisir l’aspect de ses peintures et ce qu’elle voulait exprimer, il n’en demeure pas moins que le public a apprécié ce qui s’offrait à son regard. Pour ceux qui s’y connaissent, les discussions allaient bon train.

Peinture acrylique, peinture en spray, marqueurs, couleurs de fond, etc., les matériaux et matériel utilisés s’harmonisent pour un parfait résultat. La peinture est une poésie qui se voit avant de se sentir, Xavier Dalencour et Phaïdra McQuenn Sterlin expriment la phase invisible de leur iceberg à travers leurs œuvres. Ils laissent le soin à celui qui regarde de recevoir sa parcelle d’émotions.



Réagir à cet article