Les nouveaux sénateurs prêtent serment

Publié le 2011-04-27 | Le Nouvelliste

National -

Bien-aimé Jean Baptiste (Nord-Est), Zenny Edwin (Sud-Est), Lebon Fritz Carlos (Sud), Sainvil François Lucas (Nord-Ouest), Benoit Steven Irvenson (Ouest), François Anick Joseph (Artibonite), Westner Polycarpe (Nord), Riché Andris (Grand'Anse), Jocelerne Privert (Nippes) sont les neuf sénateurs élus lors des récentes élections, qui ont prêté serment ce mardi au Sénat de la République. La séance un peu animée a été présidée par le bureau d'âge du Sénat composé du sénateur Derinx Pierre-Louis (doyen d'âge) et des sénateurs Francky Exius et Nenel Cassis (membres). Une commission de plusieurs sénateurs a été ensuite formée pour étudier les pièces soumises par les députés élus en vue de la validation de leurs pouvoirs. Le cas de Jocelerme Privert, sénateur des Nippes, qui n'a pas eu de décharge de la commission bicamérale des deux Chambres pour sa gestion des deniers publics et celui de Sainvil Lucas qui serait élu dès le 1er tour des législatives avec 41% des voix au lieu des 51% exigés par la loi électorale ont retenu l'attention des membres de la commission qui invitait l'Assemblée à trancher. La commission bicamérale de décharge n'a jamais été fonctionnelle au cours de la 48e législature. Et Jocelerme Privert a eu un certificat de décharge de la Cour supérieur des Comptes et du Contentieux administratif. Quant à Sainvil Lucas, ont réagi des sénateurs, c'est le CEP qui avait publié les résultats en sa faveur. Ces deux cas susmentionnés ont bien animé les débats jusqu'à une proposition du chef de file de la plateforme INITE, le sénateur Joseph Lambert, qui invitait à consulter l'Assemblée. Les sénateurs devaient dire s'ils veulent valider ou non les pouvoirs des deux élus en question. L'Assemblée, étant souveraine, a choisi de valider leurs pouvoirs. Suite à ce vote favorable, les neuf sénateurs élus ont été invités, un par un, à jurer de respecter la Constitution ainsi que les règlements internes du Sénat et à travailler à l'amélioration des conditions de vie de la population haïtienne. A boulets rouges sur le CEP Le Conseil électoral provisoire, vilipendé suite à la publication des résultats définitifs du second tour des élections, a été l'objet de toutes les critiques de la part de certains sénateurs. Certains ont même exigé la formation d'une commission d'enquête parlementaire pour faire la lumière sur les allégations de fraudes au CEP. Cette proposition du sénateur Youri Latortue a été appuyée par le sénateur William Jeanty, qui estime que le Sénat va perdre toute sa crédibilité sans l'adoption d'une telle mesure. « Un candidat à la députation de la plateforme INITE pour l'une des circonscriptions du Plateau central m'a appelé pour me confier que Gaillot Dorsainvil lui a réclamé 40 000 dollars pour le faire élire », a témoigné Edmonde Supplice Beauzile, la voix triste. Le candidat, a poursuivi le parlementaire, dit avoir apporté 200 000 gourdes à Gaillot Dorsainvil. « Ici on parle l'anglais », aurait déclaré Gaillot Dorsinvil au candidat comme pour lui dire qu'il devrait apporter 40 000 dollars américains. La sénatrice Edmonde Supplice Beauzile s'est gardée de citer le nom du candidat en question. C'est cette « accusation » d'Edmonde Supplice Beauzile qui avait failli enflammer la séance. De quoi porter des sénateurs à qualifier les récentes élections de honte pour le pays. « Il faut tracer un exemple », a conseillé le sénateur William Jeanty. Sans quoi, a-t-il conclu, on doit rayer le terme élection du vocabulaire des élections. Un bureau illégitime ? Le député de la circonscription Moron/Chambellan, Saurel Jacinthe, porte parole - de la plateforme Inité, a été élu, mardi, président de la 49e législature au terme d'une élection contestée par le groupe des députés minoritaires. Si le quorum a été constaté au début de la séance, il a été infirmé suite à la décision des députés minoritaires de laisser la salle. Ces derniers voulaient le report de l'élection en attendant l'entrée en fonction des 17 députés qui attendent la décision d'enquête devant évaluer les résultats définitifs proclamés par le CEP. Sorel Jacinthe, ancien président du bloc Fusion à la 48e législature, passé sans transition dans le camp Inite, a rejeté d'un revers de main les accusations des débutés du groupe minoritaire. 54 députés, a-t-il dit, participaient à l'élection. Pour le groupe minoritaire, il n'y avait que 46 députés dans la salle tandis le quorum est de 50. Ronald Lareche et Stevenson Thimoléon (vice-présidents), Guy Gérard Georges (1er secrétaire), Etienne Marie Josie (2e secrétaire), Cholser Chancy (questeur) et Frantzy Louis (questeur-adjoint) sont les autres membres du bureau.

Jean Pharès Jérôme Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".