Coopération/Reconstruction

La CIRH bientôt opérationelle

Le 2 juin prochain, la CIRH tiendra sa première réunion officielle à Punta Cana en République dominicaine à la Conférence mondiale sur Haïti.

Publié le 2010-05-24 | Le Nouvelliste

La CIRH tiendra sa première réunion de travail à la Conférence mondiale sur Haïti qui sera organisé en République dominicaine le 2 juin, a confié Joseph Jasmin, ministre chargé des relations avec le Parlement. « Le Premier ministre, au cours d'un entretien, m'a fait savoir que le processus devant conduire à la désignation des représentants des différents secteurs avance », a ajouté M. Jasmin. « Le secteur privé a déjà désigné son représentant, a révélé le docteur Réginald Boulos, coordonnateur du Forum économique du secteur privé. Je tairai pour le moment le nom de ce dernier parce que nous n'avons pas encore reçu de correspondance des autorités», a poursuivi M. Boulos sur les ondes de Magik 9, lundi 24 mai 2010. Il faut faire l'expérience de la CIRH après l'échec des différents modèles de coopération avec la communauté internationale au cours des cinquante dernières années. Car, a expliqué M. Boulos, l'implication de différents secteurs de la société haïtienne dans cette structure est une bonne chose. « On aura notre mot à dire sur ce qui va se faire », a-t-il ajouté.Cette structure permettra à l'internationale de s'assurer que les fonds qu'elle va donner en dons soient bien gérés et bien dépensés. Ce qui est normal, a par ailleurs indiqué Réginald Boulos, qui croit que les Haïtiens doivent faire preuve de pragmatisme et de dynamisme parce qu'il y a célérité dans l'urgence après le séisme du 12 janvier. « Je partage le point de vue de ceux qui croient que l'on doit aller un peu plus vite, car les gens vivent dans des conditions difficiles dans les camps »,a-t-il dit. Quelques jours avant, le chef de la Mission des Nations unies pour la Stabilisation en Haïti, Edmond Mulet, a déploré le fait que « sept semaines après la conférence des bailleurs de fonds de New York, la Commission intérimaire pour la reconstruction d'Haïti (CIRH) ne soit toujours pas fonctionnelle », selon une dépêche de l'Agence haïtienne de presse (AHP). M. Mulet, intervenant par vidéoconférence à un colloque sur la reconstruction d'Haïti à Montréal mercredi dernier, a fait un appel aux différents secteurs qui composent cette entité afin de faire le nécessaire pour qu'elle puisse démarrer ses activités au plus vite. La loi créant la CIRH a été votée par les deux Chambres du Parlement sur fond de contestation des leaders de l'opposition. La CIRH consacre la mise sous tutelle d'Haïti et n'est pas conforme à la Constitution, ont-ils expliqué, critiquant aussi la loi sur l'état d'urgence qui s'étend sur 18 mois. « On ne peut pas faire des interventions d'urgence dans des délais de quinze jours renouvelables. Il faut un engagement long non seulement pour la reconstruction, mais aussi pour aller vérifier tous les bâtiments », avait répondu René Préval à ceux qui critiquent les démarches de l'exécutif. « Les lois disposent pour l'avenir. Une loi a effet bien au-delà d'un mandat », avait-il dit, revendiquant sa démarcation des présidents qui font des lois sur mesure. Cette Commission, après la fin de mon mandat, sera remplacée par une entité haïtienne, avait informé René Préval. Contrairement à ce que l'on dit, la CIRH n'est pas une structure de tutelle, mais plutôt une structure de transparence. « C'est un progrès, ce n'est pas un recul », avait pour sa part déclaré le Premier ministre Jean Max Bellerive, coprésident avec Bill Clinton de la CIRH. Selon des sources concordantes, la Banque mondiale a déjà nommé l'équipe de techniciens qui s'occupera de la gestion des fonds. Un membre du bureau de Bill Clinton en Haïti a confié que le processus avance, comme l'a révélé le ministre chargé des relations avec le Parlement, Joseph Jasmin. En clair, la CIRH est en passe de voir le jour afin d'aider à la reconstruction d'Haïti. Quelque 5.2 milliards y seront consacrés sur le 3 prochaines années.C'est toute au moins les promesses faites à la conférence de New York le 31 mars 2010...
Roberson Alphonse ralphonse@lenouvelliste.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".