Emploi / Rémunération

L\'ADIH rejette le salaire minimum

Huit jours après le vote de la loi fixant le salaire minimum à 200 gourdes, les membres de l\'Association des industries d\'Haïti (ADIH) exhortent l\'Exécutif à ne pas promulguer cette loi au Journal Officiel, Le Moniteur, arguant que cette loi apportera plus de mal que de bien au pays.

Publié le 2009-05-13 | Le Nouvelliste

Economie -

Cinquante pour cent (50%) des 25 000 emplois existant actuellement dans le secteur des exportations de produits d\'assemblage, en particulier du textile, seront supprimés en Haïti si l\'Exécutif promulgue la loi établissant le salaire minimum à 200 gourdes dans les termes que le Parlement l\'a votée, fait savoir l\'Association des industries d\'Haïti (ADIH), lors d\'une conférence de presse tenue ce mercredi 13 mai 2009. Le secteur du textile ne sera pas le seul à être paralysé par cette loi. Les membres de l\'ADIH indiquent que d\'autres secteurs industriels et de services du marché local connaîtront également le même sort que celui du textile. L\'ADIH semble vouloir mettre tout son poids dans la balance pour empêcher la promulgation de la loi sur le salaire minimum qui, selon elle, affaiblit l\'économie du pays au lieu de la renforcer. Elle dit s\'engager à rencontrer l\'Exécutif et les membres du Parlement, sans délai, pour porter ces autorités à mesurer les conséquences du maintien de la loi dans les termes que les deux branches du Parlement l\'ont votée. Pour l\'ADIH, la promulgation de cette loi par l\'Exécutif signifie purement et simplement le rejet et la mort de la loi Hope II dont Haïti est la seule bénéficiaire et qui a pu être obtenue grâce aux efforts conjoints de l\'ancien gouvernement d\'Alexis, du secteur privé et de quelques officiels américains. L\'ADIH rappelle que le Premier ministre Michèle Duvivier Pierre-Louis évoquait, lors de son voyage aux Etats-Unis en avril dernier, l\'ambition de son gouvernement de créer 200 000 emplois dans le secteur textile dans le cadre de la loi Hope II. Le président de l\'ADIH, Georges Sassine, dit être convaincu que la promulgation de cette loi engloutira les attentes annoncées en grande pompe par le chef du gouvernement. Telle qu\'élaborée, l\'application de la loi sur le salaire minimum ne peut, selon les remarques de l\'ADIH, qu\'inciter plus de chômage et augmenter le coût de la vie. Comme une entrave aux entreprises, les membres de l\'Association des industries d\'Haïti font remarquer que cette loi va provoquer la fermeture de plusieurs entreprises dans la conjoncture économique mondiale actuelle déjà précaire. L\'ADIH dit opter de préférence pour l\'ajustement d\'un salaire minimum approprié et progressif. Ce qui, selon ses membres, permet, d\'une part, l\'amélioration des conditions de vie de tous les travailleurs et de leur pouvoir d\'achat et, d\'autre part, facilite la croissance économique ainsi que la création d\'emplois. S\'ils sont contre les 200 gourdes votées par le Parlement, Clifford Apaid, membre du Conseil exécutif de l\'ADIH, ne veut pas parler de chiffres. « Nous ne parlons pas de chiffres aujourd\'hui. On veut seulement rouvrir les débats pour éviter le pire au pays », déclare-t-il. Dans un ton plutôt conciliant, Georges Sassine invite les travailleurs à comprendre ce qui se passe et à aider à trouver un compromis qui facilitera les efforts de développement du pays et l\'amélioration progressive des conditions de vie de tous les ouvriers.

Carlin MICHEL michelcarlin@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".