GOUVERNEURS DE LA ROSEE/VERSION ORIGINALE

Lire et écouter Clotaire Saint-Natus

L\'ouvrage de Clotaire Saint-Natus:\"Gouvènman sous dlo a: Granchimen lawouze douvanjou-pou Jacques Roumain, nèg konsekan\" est également sur CD. En alliant la lecture à l\'écoute, l\'auteur espère faire comprendre mieux aux jeunes le sens de l\'oeuvre de Jacques Roumain dans le contexte actuel.

Publié le 2007-06-27 | Le Nouvelliste

Culture -

Le Nouvelliste: Aujourd\'hui, c\'est l\'actualité Jacques Roumain. Est-ce dans ce contexte que vous avez publié ce livre ? Dans quelle catégorie peut-on le mettre ? Clotaire Saint-Natus: Je suis, en effet, très proche de gens faisant la promotion du centenaire de la naissance de Jacques Roumain. Ceci m\'a motivé. De plus, j\'ai lu Jacques Roumain des dizaines de fois durant mon adolescence. Cet homme m\'a frappé et continue de me fasciner. J\'ai encore relu \" Gouverneurs de la Rosée \" récemment avec plaisir, travaillant là-dessus, analysant plusieurs aspects. Il y a eu un déclic. J\'ai davantage apprécié ce roman, cette fois-ci. J\'ai revu le film. Je me suis rendu compte qu\'il n\'était pas donné à tous d\'y avoir accès. Alors, j\'ai décidé d\'en faire une version originale courte et de glorifier l\'auteur dans le cadre d\'un long poème qui est composé de trois temps : le roman poétisé, l\'éloge de l\'écrivain et les leçons à tirer. L.N: Pouvez-vous nous en parler plus largement ? C.S.N: Le texte créé constitue une lecture de douze minutes. Il existe sur papier et est, de plus, accompagné d\'un CD où je déclame personnellement le poème. Le CD aussi, en lui-même, est une oeuvre artistique, car la voix est accompagnée de bruitages appropriés, d\'un fond musical choisi qui change selon l\'ambiance et les situations. L.N: Quelle contribution votre ouvrage peut-il apporter à la littérature haïtienne ? C.S.N: L\'ouvrage ainsi conçu pourrait être considéré par certains enseignants comme un nouvel outil d\'enseignement des textes littéraires. Il peut permettre de diversifier le matériel et les méthodes d\'enseignement. Par ailleurs, vu que le volume publié présente le texte en quatre langues, il sera possible aussi aux enseignants de l\'exploiter en classes non seulement de français, mais aussi de créole, d\'anglais, d\'espagnol. En ce sens, il se veut aussi un texte d\'introduction de la littérature en classes de langues vivantes étrangères. Ces textes pourront aussi permettre à ceux étudiant les langues et la linguistique de comprendre que la traduction a ses règles, que les images et structures diffèrent d\'une langue à l\'autre pour rendre les mêmes concepts. Dans le même sens, compte tenu du fait que le volume publié est en quatre langues, il rendra accessible l\'oeuvre d\'un écrivain haïtien à plus d\'un public tout en faisant connaître aussi celle d\'un grand Haïtien et grand écrivain. L.N: Comment vous est-il venue l\'idée de concevoir cette oeuvre ? C.S.N: J\'écrivais déjà depuis 1979. Au fait je taquinais la muse depuis mon adolescence. J\'avais aussi un intérêt particulier pour la linguistique comparative depuis les années 80. En témoigne une autre publication préalable NATIF- NATAL en quatre langues. Toutefois, depuis la mort de Ralph Auguste, mon beau-frère, je suis très prolifique. Je suis tout le temps inspiré sur toutes sortes de sujets. Je suis envahi par toutes sortes de réflexions nouvelles et un souffle différent. Quand maintenant l\'Etat haïtien a fait la promotion des oeuvres de Jacques Roumain, je me suis dit pourquoi ne pas chercher un moyen autre de faire connaître le roman de Roumain et le mettre plus rapidement, l\'homme et son oeuvre, à la portée de tous . J\'étais aussi fatigué de voir sans cesse, à la télé, des vidéoclips du même genre. Etant également dans le domaine de la communication, je me suis dit qu\'il y aurait moyen de faire autre chose. Alors m\'est venu l\'idée de reprendre à ma manière \"Gouverneurs de la Rosée\" et de camper autrement Roumain. J\'ai d\'abord écrit et dit ce poème en audio et je remercie mes amis pédagogues de la Radio Educative du MENFP pour leurs encouragements; et maintenant je m\'apprête, grâce à l\'intérêt porté par la Télévision Nationale d\'Haïti, à produire dans les prochains jours un nouveau type de vidéoclip. J\'en suis heureux et reconnaissant tout particulièrement M. Pradel Henriquez, M. Kepler Hyacinthe et M. Saintony Jeudy qui m\'ont encouragé en ce sens. L.N: Monsieur Saint-Natus, quels sont vos projets futurs d\'écriture ? C.S.N: Mon prochain recueil de poèmes sera intitulé \"Effigies\". Je suis déjà là-dessus et le poème en rapport à Maurice Sixto dont parlent Mme Séjour et Le Matin en fait partie. J\'ai identifié une trentaine de personnages qui m\'ont frappé par leur détermination et constance dans le champ ou en rapport aux idées auxquelles ils croient. Je travaille en même temps sur eux tous, ajoutant de temps en temps une idée, une formule, une image nouvelle. C\'est comme peindre et finaliser plusieurs tableaux à la fois. Je tiens à faire connaître aux générations futures des gens qui ont lutté, contribué selon moi à l\'avancement de notre société actuelle dans un sens ou un autre. Ce livre sera prêt l\'an prochain. En effet, depuis quelques années, j\'avance progressivement sur un livre dans le style Kavannagh, dénommé mon père. J\'y inscris de petits événements pleins de poids qui m\'ont frappé et qui font réfléchir. Je ne puis encore dire quand j\'achèverai cette oeuvre... L.N: Parlez-nous de votre itinéraire. C.S.N: Je travaille actuellement comme consultant dans des projets sociaux, privés et publics. J\'ai aussi milité comme professeur, d\'abord au niveau secondaire puis au niveau supérieur. Je suis un ancien de l\'Ecole Normale Supérieure. J\'ai enseigné les sciences sociales et la langue créole dans des institutions haïtiennes et étrangères. Mes spécialisations sont les suivantes: la communication, la pédagogie, la gestion de projets et les sciences sociales, deux domaines où j\'ai suivi des cours au niveau de la maîtrise. J\'ai aussi une formation en administration publique. J\'anime souvent des séminaires sur divers sujets en milieu populaire, scolaire et institutionnel. Je suis originaire de la Grand\'Anse. L \'Anse d\'Hainault est mon village natal; ma mère est de Pestel et mon père de Dame-Marie. Mon grand frère, Joseph Marie Saint-Natus, est aussi écrivain et a eu le premier prix de la Meilleure Nouvelle de Langue française de RFI, Le Requin Borgne, en 1988. Mais j\'ai résidé principalement à Jérémie, la cité des poètes. J\'ai sillonné tout le pays, d\'abord avec la Radio Soleil où j\'intervenais et élaborais le Programme Lekòl Radyo Solèy dans les années 70, puis avec la Radio Educative du ministère de l\'Education nationale dont je fus l\'un des directeurs, et enfin avec de nombreux organismes oeuvrant sur le terrain à travers le pays. C\'est la raison pour laquelle on retrouve des descriptions de plusieurs zones du pays dans mes textes dans mon recueil \"Poémature\".

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".