Conférence

Les archives du Centre d’art sous un clic

Publié le 2016-04-04 | Le Nouvelliste

A l’invitation de Louise Perrichon, directrice du Centre d’art, l'archiviste Véronique Palentier a prononcé, ce jeudi 31 mars, au local du centre à la ruelle Roy, une conférence sur les archives du Centre d’art. Mme Palentier s’est portée volontaire, au terme de sa carrière, à « Archivistes sans Frontière ». A ce titre, elle avait pour mission d'établir un premier bilan des archives du centre emmagasinées dans des containers (une centaine de boîtes au total); participer à la réécriture de l’histoire du centre à partir des supports existants (tableaux, toiles, scupltures...) et documents d’archives (correspondances, documents comptables, catalogues d’expositions, biographies d’artistes, découpures de presse, dépliants d’expos en terre étrangère : Amérique, Caraïbe, Europe, Asie, etc.) La conférencière a déjà effectué trois (3) missions en Haïti: réorganiser les archives du ministère des Affaires étrangères (MAE) (2011); reprendre - à la demande des Archives nationales d’Haïti - les fonds du ministère de l’Agriculture (2014) et la 3ème mission : Le Centre d’art. Après le séisme du 12 janvier 2010, les locaux ont été endommagés, particulièrement les structures : archives, tableaux, documents, etc. Le Centre d’art renaît sous nos yeux et peut, dès maintenant, être consulté sous un clic. A titre de preuve, sur la cour du centre, une première vérification (réussie) du portail d’accès a été effectuée par le vice-doyen à la recherche de l’IERAH/ISERSS. Le Centre d’art se numérise et s’ouvre davantage au public, aux chercheurs, aux universitaires (licence, maîtrise, doctorat, etc.) Méthodologie de travail Mme Véronique Palentier a établi des normes de travail pour accéder au fonds du centre: diagnostiquer ce qui existe; définir une feuille de route à l’endroit du conseil d’administration du centre. Au terme de sa mission, elle a privilégié cette méthode de travail : "Chaque pièce du fonds d’archives du centre, c’est une pièce maîtresse", souligne-t-elle. Les 5 C des archives du Centre d’art Aussi, Mme Palentier entend conserver les documents, les fonds du centre. D’abord, le rôle du centre, c’est de disposer de ses documents. En conséquence, l’accent est porté sur la préservation des archives. D’une part, une conservation préservative: démolir les étagères en bois, par exemple; installer de la luminosité dans les containers; s’occuper de l’essentiel : le classement. La conférencière a proposé un plan de classement basé sur la numérisation des archives du Centre d’art. Mais elle a ajouté une information pertinente : le Centre d’art est ouvert à recevoir des dons. Le Centre a déjà reçu une bibliothèque de Mme Maritou Dupoux. Pour mettre un point à son intervention, Mme Palentier a prodigué des conseils en vue d'inciter les lecteurs et les intéressés à fréquenter les sites du centre dont la préoccupation première est d'exporter l’art haïtien au-delà des frontières. Pour s’informer davantage, les informations supplémentaires peuvent être recueilies sur le portail : www.lecentredart.org
Wébert Lahens webblahens@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article