Un étudiant de la FDSE lauréat du concours de plaidoirie sur les droits humains

Le vendredi 15 janvier 2016, a lieu dans la salle d'audience du Palais de justice de la Cour de cassation, la finale du concours de plaidoirie sur les droits humains en Haït, organisé par le Bureau des droits humains en Haïti avec le soutien de l'Ambassade de Suisse en Haiti, d'Avocat Sans Frontières, l'Organisation internationale de la Francophonie et le Bureau Caraïbe de l'Agence universitaire de la Francophonie.

Publié le 2016-01-19 | Le Nouvelliste

Le Bureau des droits humains en Haiti, nouvellement créé, a reçu plus d'une quarantaine de candidatures pour la première édition du concours de plaidoirie sur les droits humains. Vingt deux étudiants ont été retenus pour participer aux joutes oratoires à l'université Quisqueya. Ce vendredi 15 janvier 2016, la grande finale a lieu dans la grande salle d'audience du Palais de justice. Après délibérations du jury, c'est l'étudiant en dernière année de licence à la Faculté de droit et des sciences économiques de Port-au-Prince de l'Université d'État d’Haïti, Pierre Philippe Daniel, qui est proclamé Lauréat de cette première édition du concours de plaidoirie sur les droits humains. Il a affronté Laeticia Gaelle Saint Louis, de l'Université Quisquéya autour du thème "La déclaration universelle des droits de l'homme et du citoyen". Pierre Philippe Daniel a charmé la salle avec son verbe impeccable et ses arguments forts en défendant la thèse contre la déclaration universelle des droits de l'homme. Un sujet fortement difficile à soutenir. Cette finale s'est déroulée en présence de l'Ambassadeur de Suisse en Haïti, M. Jean-Luc VIRCHAUX, du Directeur du Bureau régional de l’OIF pour les pays de la Caraïbe et de l’Amérique Latine, M. David BONGARD, de l'Administrateur et Coordonnateur de projets du Bureau Caraïbe de l'AUF, M. Jean-Paul Mortelette et du Président d'Avocat Sans Frontières en Haïti, M. Blaise Ndala et d'un public composé de professeurs, de la famille des finaliste et quelques curieux. La Secrétaire générale du Bureau des droits humains en Haïti, Mme Pauline Lecarpentier, a remercié l'Ambassade de Suisse, Avocat Sans Frontières, l'Organisation internationale de la Francophonie, l’Agence Universitaire de la Francophonie et l'Université Quisqueya qui ont apporté « leur appui pour la constitution des prix ». Selon M. Jean-Paul Mortelette, Administrateur du Bureau Caraïbe de l'AUF, « L'AUF est heureuse d'avoir contribué à ce concours qui permet aux étudiants et aux universitaires – ici des filières juridiques – de mettre en avant leurs compétences et leurs talents dans un concours qui est presque un exercice professionnel […] L'AUF s'engage à mettre à la disposition des étudiants les ressources documentaires utiles à leur formation et à leurs recherches en s'abonnant à des bases de données scientifiques en ligne ». Les six (6) finalistes du concours de plaidoirie sur les droits humains : Daniel PIERRE PHILIPPE (Lauréat), Faculté de droit et de sciences économiques (UEH) de Port-au-Prince Laeticia Gaelle SAINT LOUIS, Université Quisqueya Katia BENOLY, Faculté de droit et de sciences économiques de Port-au-Prince Marc-Edwens THELUSMA, Faculté de droit et de sciences économiques de Port-au-Prince Marc-Henry BRUTUS, Université Quisqueya Osse-Manuel RECULE, École de droit et de sciences économiques de Jacmel.
Mirline Pierre Auteur

Réagir à cet article