Coopération

La Cour de cassation inaugurée, promesse tenue par Taïwan (R.O.C.)

Les présidents haïtien et taïwanais, respectivement Michel J. Martelly et Ma Yin-Jeou, ont inauguré mardi le nouveau bâtiment du palais de la Cour de cassation. Ce bâtiment de trois étages, dont le coût s’élève à plus de 15 millions de dollars américains, permettra à la justice, socle d’un État de droit, de travailler dans un environnement sain et plus approprié.

Publié le 2015-07-14 | Le Nouvelliste

National -

23 mois après la pose de la première pierre du bâtiment de la Cour de cassation par le président de la République d’Haïti, Michel J. Martelly, et le président de la République de Chine (Taïwan), Ma Ying-Jeou, les deux chefs d’État inaugurent le mardi 14 juillet 2015 le nouveau bâtiment de la Cour de cassation. La cérémonie s'est déroulée en presence, entre autres, des membres délégations des deux pays, de l’ancien président d’Haïti, Boniface Alexandre, du président du Sénat, Andris Riché, des honorables juges de la Cour de cassation, des membres du corps diplomatique et consulaire et des membres des organisations de droits humains. « Au nom du Seigneur, paix à cette Cour de cassation et à tous ceux qui entreront et à tous ceux qui sortiront », c’est par ces mots que le cardinal Chibly Langlois a béni le nouveau bâtiment de la Cour de cassation, construite sur une superficie de 4 262 m2. Une minute de recueillement a été observée à la mémoire des juges disparus lors du séisme du 12 janvier 2010 au Palais de justice où logeait la Cour de cassation. Érigé à proximité du Palais national et de la statue du nègre marron, ce nouveau bâtiment est un don du gouvernement taïwanais à l’Etat haïtien à la suite du tremblement de terre. Tout en rappelant que de nombreux bâtiments publics du pays ont été détruits lors du séisme de 2010, le président Michel J. Martelly a souligné qu’il a fait de la reconstruction du palais de la Cour de cassation l’une des priorités de son mandat. « Ce symbole de l’État, de la justice et du pouvoir judiciaire, plus que centenaire, était le cœur même de l’appareil judiciaire, a-t-il rappelé. C’est une partie de l’histoire judiciaire qui était atteinte et arrêtée sur le coup par le séisme du 12 janvier 2010 qui a balayé la Cour de cassation», profitant de cet instant pour saluer la mémoire de tous ceux qui se sont sacrifiés ou qui y ont perdu leur vie il y a déjà plus cinq ans dans cette institution. Le chef de l’État a en outre argué qu’il est normal que ce pouvoir soit mis en valeur à travers des locaux qui répondent aux normes d’une justice moderne tout en optimisant les conditions et le cadre de travail. « Les archives et les dossiers judiciaires ne doivent plus continuer à faire l’objet de perte pour le moins suspecte ou de vol que l’on qualifierait de criminel dans des bureaux où la sécurisation utile laisse à désirer. Le juge doit se sentir plus à l’aise à la fois dans son environnement et avec sa conscience pour administrer la justice et la rendre à qui elle est due », a-t-il expliqué. Michel J. Martelly précise par ailleurs que ce bâtiment peut supporter un tremblement de terre de magnitude 9 sur l’échelle de Richter comparé au séisme du 12 janvier 2010 de 7,6 qui a détruit le Palais de Justice. « En ce sens, les honorables juges de la Cour de cassation peuvent donc avoir leur quiétude d’esprit. Je vous invite, juges, à prendre place dans vos bureaux respectifs avec un nouvel état d’esprit qui reflète confortablement l’image que projette ce symbole», a-t-il dit, s'adressant aux honorables juges de la Cour. Le locataire du Palais national a, une fois de plus, rappelé que la République de Chine est l’un des partenaires principaux de la République d’Haïti. Ce partenariat, indique-t-il, axé sur le développement, se traduit par le soutien de Taïwan aux efforts du gouvernement haïtien visant à renforcer des secteurs clés de l’économie nationale et à contribuer efficacement au processus de reconstruction du pays. « Tout en inscrivant votre nom sur le sol haïtien par cet ouvrage, le peuple haïtien n’oubliera jamais qu’il a un frère taïwanais dont le nom est Ma Yin-Jeou. » Invité par le président Michel J. Martelly pour une deuxième fois en Haïti, le président de la République de Chine, Ma Yin-Jeou, a souligné que son pays lie de très bonnes relations avec Haïti depuis plusieurs décennies. «Notre visite en Haïti à l'occasion de l’inauguration de ce bâtiment témoigne, une fois de plus, de la très bonne collaboration qui existe entre Haïti et la République de Chine (Taïwan). Nous continuerons à apporter notre aide à Haïti dans des domaines précis comme l’agriculture, la santé publique, l’insertion professionnelle, etc.» S’il se montre satisfait de certaines réalisations cinq ans après le séisme, Ma Yin-Jeou croit qu’il reste beaucoup à faire pour reconstruire Haïti. « Je suis confiant en la capacité du peuple haïtien de reconstruire ce beau pays, a-t-il dit. Nous serons à vos côtés pour rebâtir ensemble ce pays pour que tous les Haïtiens puissent retourner dans leur maison. » Si Michel J. Martelly et Ma Yin-Jeou se montrent très satisfaits de cette œuvre qui est le nouveau palais de la Cour de cassation, le président de cette Cour n’est pas en reste. En effet, dans son allocution, le président de la Cour de cassation, Jules Cantave, n’a pas manqué de remercier le président de la République de Chine et de celui d’Haïti pour cet édifice qui, dit-il, peut rivaliser avec n’importe quelle haute Cour à travers le monde. « De par sa taille et l’élégance architecturale, nous inaugurons aujourd’hui l’un des plus beaux bâtiments postséisme réalisés dans le cadre de la reconstruction du pays. Avec ce nouveau bâtiment, nous allons travailler dans un environnement plus sain et plus convivial. Ce don témoigne, poursuit le président de la Cour, que la République de Chine souhaite voir que ce pays progresse et que la justice reste et demeure l’épine dorsale de tout Etat de droit. « A ce pays frère dont le relief géographique est semblable à celui de notre pays, les mots sont trop faibles pour traduire l’effusion de cœur avec laquelle j’offre une tribune de reconnaissance, au nom des juges de la Cour de cassation, des membres du parquet et au nom de tous les cadres et employés de la Cour», a-t-il conclu. La Cour de cassation comprend trois étages et est construite par la firme Overseas Engineering and Construction Corp (OECC), et dispose de deux ascenseurs. Le premier niveau du nouveau bâtiment de la Cour de cassation, d’une superficie de 1 415 m2, renferme un parc de stationnement pour environ 50 véhicules et une rampe d’accès pour les personnes à mobilité réduite. Le deuxième niveau comprend une salle d’attente, huit espaces de bureau, un espace de 28m2 destiné au commissaire du gouvernement de Port-au-Prince, deux salles d’audience et un espace de travail et une infirmerie. Le troisième espace, d’une superficie de 1 421m2, compte un bureau de 54m2, lieu de travail du président de la Cour de cassation, une salle de conférence de 63m2 et un espace de 208m2 destiné à l’administration.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".