Déportations: Mathias Pierre propose de contre-attaquer

Fermer la frontière, cesser les rapports commerciaux avec la République dominicaine, résilier les contrats avec les grandes firmes dominicaines sont, entre autres, les propositions faites par Mathias Pierre au gouvernement haïtien au cas où les autorités dominicaines auraient refusé de faire une reconsidération de leur décision de rapatrier massivement des migrants haïtiens.

Publié le 2015-06-25 | Le Nouvelliste

Le candidat à la prochaine présidentielle, Mathias Pierre exprime sa position sur le dossier de rapatriement massif des migrants haïtiens par la République dominicaine. Sans passer par quatre chemins, le candidat de la plateforme Konsyans patriyotik oriente le gouvernement haïtien sur les décisions à prendre pour forcer les autorités dominicaines à faire marche arrière. « Consterné par le désarroi des milliers d’Haïtiens et de Dominicains d’origine haïtienne frappés par l’arrêt 168-13 du tribunal constitutionnel dominicain, je crois qu’il est nécessaire de formuler des propositions concrètes au gouvernement de mon pays », lit-on dans le document dont les dirigeants de ladite plateforme ont fait la présentation à presse ce jeudi 25 juin. Selon le document, les autorités haïtiennes doivent se mettre à la hauteur pour comprendre l’ampleur de cette situation pour le moins désastreuse et catastrophique. « Si le gouvernement dominicain voit dans le refoulement des sans-papiers un nettoyage des archives de l’immigration, nous autres, nous y voyons au fond l’expression d’une discrimination viscérale. C’est une situation cruciale qui doit interpeller réellement nos dirigeants de manière à montrer leur sens de responsabilité par la prise de mesures les plus adaptées », poursuit le signataire de la note. Néanmoins, il reconnaît qu’il est de la prérogative de l’État dominicain de réguler sa politique migratoire. Il affirme toutefois ne pas comprendre l’attitude de la chancellerie haïtienne qui, d’après M. Pierre, n’arrive pas à éviter « cette catastrophe qui risque de déstabiliser le pays. Alors que des organismes de défense des droits humains tant sur le plan national que sur le plan international, depuis très longtemps, n’ont cessé d’alerter le gouvernement en place ». Appelant les autorités haïtiennes à passer à l’offensive, le candidat à la présidence exhorte le gouvernement à adopter des décisions drastiques en ce sens. Aussi propose-t-il à l’État huit mesures pour redresser la barre. D’après lui, « l’État doit confier le dossier aux instances internationales compétentes afin d’obtenir de la République dominicaine un moratoire de six mois, le temps pour le gouvernement de se préparer à accueillir les ressortissants ». Parallèlement, il conseille à l’ambassade d’Haïti en RD de poursuivre le processus d’identification des migrants haïtiens afin de créer une base de données sur leur situation. En outre, le leader de la plateforme Konsyans patriyotik recommande au gouvernement de « négocier l’accueil de ses ressortissants par quatre points spécifiques : Ouanaminthe, Belladère, Anse-à-Pîtres et Thomassique. Et de mettre à leur disposition des mesures d’accompagnement nécessaires...». Il plaide aussi pour la mise en place d’un fonds d’urgence en vue de construire des logements sociaux pour héberger les rapatriés. De plus, il faut « renforcer la sécurité frontalière par une force spécialisée sur le long terme, redynamiser notre économie et offrir à chaque citoyen haïtien l’opportunité de participer à la création de richesses ». Il croit par ailleurs que le pays doit tirer des leçons de cette catastrophe humanitaire, née de l’arrêt 168-13. Avant de plaider pour une réévaluation de notre diplomatie dans toute sa profondeur, l’aspirant président souligne que des efforts doivent être consentis pour améliorer les conditions de vie dans le pays, ce qui pourrait limiter le flux migratoire des Haïtiens vers les autres pays. Tout en recommandant la reprise du dialogue entre les deux pays, Mathias Pierre ajoute qu’au cas où les négociations n’avancent pas, le gouvernement doit passer à l’action en : « portant le secteur privé dominicain, notamment les exportateurs, à influencer les autorités dominicaines dans le sens d’une négociation réussie, gagnant-gagnant. Ils attaquent sur le terrain de l’immigration, nous pouvons contre-attaquer sur le terrain du commerce en bloquant les produits en provenance de la RD, et en résiliant les contrats avec les grandes firmes de construction dominicaines ».
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".