La communauté internationale sympathise avec Haïti

La communauté internationale a exprimé sa consternation suite au drame survenu le mardi 17 février, au matin. Les ambassades basées en Haïti et des organisations internationales ont partagé leurs sympathies avec les victimes et le peuple haïtien tout entier.

Publié le 2015-02-19 | Le Nouvelliste

Quelques heures après le drame du Champ de Mars, la communauté internationale, les pays amis d'Haïti ont tenu à exprimer leurs sympathies au peuple haïtien. Les notes, les communiqués, les posts, les tweets sont venus saluer le départ tragique de 16 victimes tout en souhaitant du courage aux dizaines de blessés. Les États-Unis, la France, l'Organisation des États américains, les Nations unies, ont entre autres exprimé leur tristesse suite au drame de mardi matin. « C’est avec horreur et consternation que j’ai appris, ce mardi 17 février, le tragique accident, survenu pendant le défilé du carnaval, qui a coûté la vie à de nombreuses personnes et qui a provoqué beaucoup de blessés dans la panique consécutive, a fait savoir le secrétaire général de l’Organisation de la francophonie, Michaëlle Jean. Je souhaite, par l’intermédiaire de ce message, faire part à toutes les Haïtiennes et à tous les Haïtiens de ma solidarité et de ma profonde sympathie. Je présente mes condoléances à toutes les familles des victimes et à leurs proches ». Après un premier post souhaitant joyeux carnaval aux Haïtiens, l'ambassade américaine a dû rectifier le tir sur sa page Facebook. L'heure n'était plus à la fête, mais à la consternation. « Le gouvernement des États-Unis est profondément attristé par la mort tragique de plusieurs personnes et les nombreux blessés causés par l'accident survenu tôt dans la matinée durant le déroulement du carnaval », lit-on sans une note diffusée sur la page Facebook de l'ambassade américaine en Haïti. L'ambassade, qui a diffusé un message automatique souhaitant un joyeux carnaval aux Haïtiens peu avant le drame, s'est excusé. « Nous donnons la main au gouvernement haïtien pour offrir notre support et notre assistance », a poursuivi la note du gouvernement américain. Le drapeau américain est en berne devant l’ambassade des États-Unis durant les trois jours de deuil décrétés par le gouvernement haïtien. Pour la France, c’est le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, qui a personnellement présenté ses sympathies aux victimes. « J’ai appris avec une profonde tristesse le tragique accident survenu le 17 février, pendant le carnaval de Port-au-Prince, qui a causé la mort de seize personnes et fait de nombreux blessés, a dit le chef du Quai d’Orsay. Le peuple haïtien est endeuillé alors qu’il célébrait une fête qui lui est chère. Dans ces moments si douloureux, j’adresse aux familles des victimes mes condoléances et assure le gouvernement et le peuple haïtiens de notre solidarité. » L'évènement malheureux qui a mis fin prématurément aux festivités carnavalesques a eu une couverture spéciale de la part de la presse internationale. Les agences internationales, les journaux, les chaînes de télévision et les radios du monde entier ont fait le point sur la situation durant toute la journée de mardi. En l’espace de 24 heures, le pays était revenu à la une dans la presse internationale. La mission des Nations unies en Haïti sympathise aussi avec les Haïtiens. « Au nom de la famille des Nations unies en Haïti, le Représentant spécial du Secrétaire général, Sandra Honoré, exprime sa sympathie au gouvernement de la République d'Haïti et au peuple haïtien, selon un communique de presse des Nations unies. Elle offre ses plus sincères condoléances aux familles, aux parents et amis des victimes et souhaite aux blessés un prompt rétablissement ». « La délégation de l'Union européenne exprime sa vive sympathie et ses profondes condoléances à l'endroit du peuple et du gouvernement d'Haïti à l'occasion de l'accident tragique », a déclaré pour sa part le chef de la délégation européenne en Haïti, l’ambassadeur Javier Nino Pérez dans une note de sympathie transmise au journal. Dans un communiqué rendu public mardi après-midi, le Secrétaire général de l'Organisation des États américains (OEA), José Miguel Insulza, « a exprimé ses sincères condoléances et sa solidarité au gouvernement et au peuple d'Haïti suite au tragique et horrible accident de ce matin ayant gâché les festivités carnavalesques ». Le secrétaire général exprime dans son communiqué la détresse et la tristesse du secrétaire général adjoint de l'Organisation et président du groupe des amis d'Haïti, Albert Ramdin. « En ce moment de profonde douleur, les leaders de l'Organisation des États américains tiennent également à exprimer leurs sincères condoléances aux victimes ainsi qu'à leurs familles », a conclu le communiqué de l'OEA. 18 personnes ont tragiquement trouvé la mort et 78 autres sont sorties grièvement blessés lors d'un terrible accident mardi matin survenu le deuxième jour gras. Ce drame a suscité tristesse et consternation en Haïti et à l'extérieur du pays. Le gouvernement haïtien a annulé le troisième jour des festivités et a décrété trois jours de deuil national.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".