Dieuseul Simon Desras prophétise sur l'avenir de Martelly

Publié le 2014-11-11 | Le Nouvelliste

Les jours de Martelly sont comptés. L'année 2015 ne lui appartient pas, selon le président du Sénat s'inspirant de l'ex-chef d'Etat congolais Mobutu Sese Seko. Le fruit tombe quand il est mûr mais sous l'influence des ouragans et des tonnerres de l'histoire, mûr ou pas il tombe, avait déclaré ce dernier. Durant ces deux mois ou plus précisément les six semaines qui restent avant que l'année 2014 touche à sa fin, le président de la République devrait en profiter pour résoudre ses problèmes, conseille Dieuseul Simon Desras. Le 12 janvier 2015, date que tous ceux qui évoluent aux côtés de Michel Martelly attendent en se frottant les mains comme s'ils vont fêter, peut marquer le début de la date de départ, des ouragans ou des tonnerres de l'histoire, prévient le sénateur Desras qui avoue que ce n'est pas du tout ce qu'il aurait souhaité pour le pays. L'élu du Centre se dit disposé à aider les interlocuteurs à trouver une entente. "Nous jouons toutes les cartes de négociations pour arriver à une entente dans la mesure où les interlocuteurs sont intéressés. Mais s'ils font passer le temps , roulent tout le monde dans la farine et pensent qu'ils vont gagner, je crois qu'ils vont plutôt perdre. Et ce fruit qu'est le pouvoir de Martelly tombera, mûr ou pas", a déclaré Dieuseul Simon Desras arguant que le président peut connaitre une fin de mandat tragique s'il ne résout pas ses problèmes. « Quand un président arrive à la dernière année de son mandat, il commence à perdre certains de ses amis qui vont explorer d'autres potentiels présidents, d'autres qui ont amassé de l'argent par des moyens détournés prient qu'il parte au plus vite pour ne pas rendre des comptes, d'autres encore s'empressent pour ne pas chuter avec lui » explique Dieuseul Simon Desras. Le président du Sénat campe une quatrième catégorie d'amis sur lesquels le chef de l'Etat ne pourra plus compter." Ils sont comme les fanfares du palais national. Ils restent en place quel que soit le régime", indique-t-il. Le président perdra sa légitimité et son autorité, poursuit le parlementaire. Le président, dont l'administration n'inspire pas confiance et qui n'est pas non plus populaire devra réfléchir à tout cela, pense Dieuseul Simon Desras lors de sa participation à l'émission Panel Magik mardi matin. Le président du sénat de la République n'est pas pour le moins tendre envers l'opposition. Qu'il s'agisse de Martelly ou de l'opposition, ils ont tous deux un double en main et pense pouvoir faire un "dekabès", a déclaré l'élu du Centre comparant la bataille politique à un jeu de domino. "Le double du président Martelly s'explique par le fait qu'il n'a pas organisé des élections. Il ne pourra pas bénéficier de ses propres erreurs", lance Dieuseul Simon Desras. S'agissant de l'opposition, le sénateur pense que si elle ne se met pas en position pour forcer le chef de l'Etat à négocier, elle ne pourra pas bénéficier d'un miracle.
Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".