Faubert Bolivar : Entrer dans le poème

Publié le 2014-06-09 | Le Nouvelliste

Livre en Folie -

«Aime-t-on Avec sa carte d’identité Son cœur gauche Son cœur droit De quelle couleur Est donc l’amour ?» Quand tu prends un livre et tu l’ouvres sur ce poème, un peu par hasard, tu te dis : Boutures ! Comme d’autres disent Bordel ! Tu refermes le livre. Tu sautes sur la première de couverture. Tu regardes là-haut. Le nom de l’auteur : Faubert Bolivar. Et tu te dis que Faubert est aussi poète. Aussi, non pas parce qu’il a reçu récemment la mention spéciale du prix Deschamps pour une pièce de théâtre ni le prix Marius Gottin de la Caraïbe. Mais parce que tu as vu quelques représentations, ou parce que tu as lu clandestinement une de ces pièces par l’entremise d’un ami. Oui, les textes voyagent la nuit ! Et tu rouvres le livre. Tu lis, avec la ferme conviction de découvrir quelque chose. Tu entres dans le livre quoique le titre, « Mémoires des maisons closes », ne t’y invite pas. Par quelle porte entrer dans les maisons fermées ? Par infraction ? Par le poème, peut-être. Mais la poésie, n’est-elle pas infraction dans les mots ? Comment entrer dans le poème dans une posture de critique littéraire ? Tout discours sur la poésie n’est-il pas condamné à être poème ? C’est Roberto Juarez qui fit dire à Novalis que la critique de la poésie est une absurdité. Et pour sortir de cette absurdité, il faut entrer dans le poème. Se faire poète. Le recueil de poèmes que viennent de publier les éditions Bas de page sous le titre de « Mémoire des maisons closes » est un livre que Faubert Bolivar rumine depuis près de vingt-cinq ans. Non pas ruminer dans le sens du ressassement perpétuel de l’œuvre selon Maurice Blanchot, mais ruminer dans le sens de réciter, avec toute une pléiade de poètes. En 1999, la revue Boutures fit paraître dans son premier numéro quelques poèmes de Faubert Bolivar qui deviendront « Marelle ». Des poèmes d’amour, qui disent la beauté des corps (toujours au pluriel) de la femme aimée, rêvée. « Je passerai la nuit […] /à faire l’amour avec tous tes corps ». Un poète qui parle avec « un cœur plein de poussière ». De A à Z La deuxième partie du livre, compose, selon l’auteur, en 2006 à Kingston, se veut un jeu. Jeu dans les mots. On entre dans le poème par la structure élémentaire de la phrase : les lettres. Faubert tente un jeu de 26 poèmes qui correspondent aux vingt-six lettres de l’alphabet. Si dans la première partie du livre Faubert joue avec les corps, ici, il s’agit de jeu de sons, d’assonances… qui, pourtant, capte l’attention du lecteur moins que le fait la première partie du livre : « A l’ombre de la tour Je dessine des larmes Des bruits de sel Pour la poche des voyageurs Ainsi l’avion ne croît plus Sans aveu Qui croque mon pain de chaque jour » (p. 46) « Grand bois ilé, ilées o… ! » est le titre de la dernière partie du livre publiée en supplément. Ce sont des poèmes dédiés à des hommes et des femmes chers au poète: Iya, Maude, Belou, Nounou, Nono… des poèmes qui parlent tous d’îles, « de toutes les villes » qui ont vu naître l’auteur. « Mémoires des maisons closes » est un recueil succulent. La chute des premiers poèmes laissent aux lecteurs la possibilité de prolonger le poème, le faire sien, le ruminer, prendre sa place dans les mots, habiter le poème.

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".