L’hôpital de l’OFATMA des Cayes fin prêt

Avec un bâtiment flambant neuf et des salles bien équipées, le nouvel hôpital de l’OFATMA des Cayes est prêt à accueillir les assurés et les membres de la population du grand Sud. Les représentants de la coopération taïwanaise ont remis vendredi dernier les clefs du nouveau centre hospitalier au directeur général de l’OFATMA, Max Rudolph Saint-Albin.

Publié le 2014-05-06 | Le Nouvelliste

La clinique externe de l’hôpital de l’Office d'assurance accidents du travail, maladie et maternité a commencé à prodiguer des soins de santé aux assurés et à la population des Cayes depuis le lundi 5 mai. La petite équipe formée de 5 médecins et 8 infirmières recevra les premiers patients jusqu’à ce que tous les services de l’hôpital se mettent progressivement en marche, selon ce qu’a expliqué le directeur général de l’OFATMA. Une délégation composée des membres de l’administration de l’OFATMA s'est rendue sur place pour visiter les installations et recevoir officiellement les clefs des représentants de la coopération taïwanaise. En effet, ce nouveau centre hospitalier dont la construction a coûté 3.3 millions de dollars est un don de l’Etat taïwanais. « L’OFATMA a une longue tradition de coopération avec Taïwan qui avait déjà aidé l’institution à réaménager l’hôpital du Cap-Haïtien», a confié le docteur Max Rudolph Saint-Albin. Le directeur s’est montré très reconnaissant envers la coopération taïwanaise qui a offert aussi de nombreux équipements à l’OFATMA, dont des ambulances. « C’est un cadeau clés en main, le portefeuille alloué aux travaux de construction a été géré par la coopération taïwanaise, l’OFATMA n’a fait que superviser les travaux », a ajouté Max Rudolph Saint-Albin. L’idée de construire un hôpital dans le Sud relève de la politique de l’Office d'assurance accidents du travail, maladie et maternité d’étendre sa présence sur le territoire national. Après son premier centre hospitalier dans la capitale et un deuxième au Cap-Haïtien, les responsables de l’OFATMA affirment qu’ils estimaient qu’il était bon de s’établir dans le Sud aussi. Cet hôpital que le président de la République devrait inaugurer dans les prochaines semaines dispose des de 50 lits avec tous les services de base. L’hôpital sera doté d’un service des urgences, de plusieurs salles de consultation, d’une salle de maternité, d’une salle de physiothérapie, de deux salles d’opération avec des équipements modernes, d’une salle d’hospitalisation pour les femmes, une pour les hommes et une salle de réanimation néonatale. Il sera doté aussi d’une pharmacie, d’un laboratoire, d’une salle de radiographie, d’un appareil scanner, le seul pour toute la côte sud du pays et d’un service pédiatrique. « Nous voulons que cet hôpital soit une référence pour tout le grand Sud et qu’il puisse répondre à la responsabilité sociale que détient l’OFATMA, a indiqué le directeur Saint-Albin. C’est d’ailleurs ce qui nous a poussés à rendre disponibles des services comme la pédiatrie au sein de ce centre hospitalier », a-t-il-poursuivi. Cet hôpital est doté aussi d’un héliport afin qu’on puisse acheminer en cas d’urgence des patients de toute la côte sud via hélicoptère. Mme Marie Magalie Veillard a le privilège d’être la première directrice de cet hôpital. Visiblement imbue de la tâche qui l’attend, le docteur Veillard se dit prêt à offrir un service de qualité à la population du Sud. « L’hôpital n’a pas encore ouvert ses portes, mais les malades viennent déjà tous les jours pour demander des soins, a confié la directrice. Notre objectif est de servir la population, offrir un service aux patients pour qu’ils se sentent bien comme s’ils étaient chez eux», a-t-elle conclu au moment où les responsables de l’OFATMA recevaient les locaux. Les travaux de construction, qui ont débuté en décembre 2012, devraient s’achever en juillet 2013. L’hôpital est enfin disponible avec près d’une année de retard. Les responsables de l’OFATMA, qui déclinent toute responsabilité dans ce retard, voient dans cet hôpital une grande révolution dans le secteur sanitaire dans le Sud du pays.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".