IGPNH /Bilan mensuel

Peu de violence policière au carnaval national de cette année, dixit Marc Wilkens Jean

13 policiers licenciés, 53 plaintes reçues, 37 enquêtes finalisées, très peu de violence au carnaval national qui s’est déroulée aux Gonaïves, constituent, entre autres, le bilan de l’Inspection générale de la Police nationale d’Haïti (IGPNH) pour le mois de mars rendu public, le jeudi 27 mars 2014.

Publié le 2014-03-28 | Le Nouvelliste

En ce qui a trait aux infractions commises par des policiers, 37 enquêtes finalisées sont déjà transférées à la direction générale de la PNH pour les suites de droit et 102 autres se poursuivent. « Dans la même veine, 13 policiers sont mis à pied conformément aux règlements de la police. Ils sont accusés, entre autres, d’escroquerie, d’homicide, de concussion et corruption », a révélé le porte-parole de l’IGPNH, soulignant que 4 autres policiers sont placés en isolement. Au total, 52 policiers ont été révoqués depuis le début de l’année, a-t-il précisé devant une meute de journalistes dans la salle de conférence de l’IGPNH. Déterminée à punir avec la dernière rigueur les ripoux, l’IGPNH a reçu, pour le compte du mois de mars, 53 plaintes émanant des membres de la population qui concernent des policiers accusés pour la plupart de violation de droits humains, d’abus d’autorité, de corruption et de tirs injustifiés. L’IGPNH, en vue de contrôler la légalité de toutes les arrestations et les traitements infligés aux personnes gardées à vue, entreprend, depuis plusieurs semaines, toute une série de visites dans les commissariats de la région métropolitaine. « Dans la foulée des visites, nous comptons agir en ce sens en fonction de nos pouvoirs », a-t-il affirmé, sollicitant l’implication de tous les policiers pour qu’enfin, l’IGPNH puisse mener à bien sa mission. Selon Marc Wilkens Jean, en prélude à l’organisation du carnaval aux Gonaïves, l’IGPNH avait entrepris une tournée d’inspection dans le département de l’Artibonite. Des consignes en ce qui a trait à la réduction des violences policières ont été passées aux policiers qui devaient s’assurer de la sécurité des festivités. « Cela a porté ses fruits, a-t-il déclaré. Il y eut une gestion de foule relativement satisfaisante et on a retenu moins de cas de violence policière comparativement aux années antérieures ».
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".