Quand la caravane francophone marche dans la Vallée de l’Artibonite

La francophonie ouvre le monde à ses 77 membres, dont Haiti Après avoir visité l’ile de la Gonâve, la caravane francophone a séjourné, lundi, à Marchand-Dessalines puis mardi, à St-Michel-de-l’Attalaye, deux communes du département de l’Artibonite. L’équipe s’est renforcée avec l’arrivée de Jean Jean Roosevelt et d’un artiste invité, Mandela Jean François. Un artiste-peintre, Walner O. Registre, a également intégré la caravane pour les ateliers de peinture. L’occasion pour les jeunes de ces communes de causer et de se faire prendre en photo avec ces artistes – qu’ils ont rarement l’opportunité de voir ou de rencontrer – et de s’enquérir des valeurs de la francophonie.

Publié le 2014-03-12 | Le Nouvelliste

C’est dans la liesse que plusieurs centaines de jeunes et d’élèves, entre autres, ont accueilli, lundi, les artistes BelO (Jean Belony Murat, BIC (Roosevelt Saillant), Jean Jean Roosevelt et Mandela, au Centre de lecture et d’activités culturelles (CLAC) de la ville du fondateur de la patrie, Marchand-Dessalines. C’est avec la même chaleur que ceux de St-Michel-de-l’Attalaye les ont reçus mardi dans leur CLAC, programme soutenu par l'OIF et coordonné par la Direction nationale du livre. Les deux journées ont été ponctuées, dans la matinée, par des ateliers d’écriture, de chant et de peinture et les après-midis par un concert gratuit offert par les artistes précités. En milieu de journée, ces derniers ont causé un bon moment avec les élèves autour de leur carrière, de la francophonie, de tout et de rien. « La caravane francophone a été mise sur pied particulièrement dans l’idée de permettre aux jeunes de mieux connaître la francophonie et de savoir comment en profiter », a d’emblée expliqué BelO afin d’orienter les débats, non sans oublier de mentionner que « la francophonie ne se résume pas uniquement à la langue française ». « Il y a d’autres valeurs et d’autres avantages que nous pouvons en tirer, tant au niveau politique, économique, culturel que social et éducatif, a poursuivi l’artiste qui a gagné le prix Découvertes RFI avec des chansons pour la majorité créolophones. L’une des valeurs de la francophonie, c’est la diversité culturelle et linguistique. D’ailleurs, la République dominicaine en est membre observateur, alors qu’il est un pays hispanophone. » Mine de rien, entouré de pays hispanophones et anglophones pour ses voisins les plus proches, Haïti est, linguistiquement parlant, plutôt isolée dans la région. D’après BelO, être membre de la francophonie lui confère une ouverture sur le monde et lui permet de bénéficier des avantages sur les plans économique, culturel, social et éducatif, qu’il ne faut surtout pas négliger. Du reste, c’est le plus grand pays francophone de la Caraïbe et le 2e en Amérique après le Canada. Et le français est parlé dans 77 États, la 9e langue la plus parlée au monde et la seule avec l’anglais à être parlée sur les cinq continents. Une raison suffisante pour la représentante de l’Organisation internationale de la francophonie (OIF) en Haïti, Chantal Moreno, de dire que « la francophonie est importante pour les Haïtiens parce qu’à la fois, c’est leur racine et c’est aussi l’ouverture vers l’autre et sur le monde. (…) » « Nous sommes des Haïtiens conscients des avantages que notre pays peut tirer de la francophonie et nous sommes prêts à l’aider en ce sens », a repris BelO, conscient aussi que le prix Découvertes RFI a donné un boum à sa carrière. Selon lui, il ne faut pas se demander ce que l’organisation francophone peut faire pour soi mais, de préférence, savoir ce qu’on attend exactement d’elle. Abondant dans le même sens, le médaillé d’or aux 7es jeux de la francophonie (France/Nice 2013), Jean Jean Roosevelt, a indiqué, en tant que francophones, nous (Haïtiens) avons tous les droits au sein de l’organisation, au même titre que n’importe quel membre des 77 pays ayant le français en partage. Pour expliquer son point de vue, il a pris en exemple sa participation aux 7es jeux de la francophonie, l’année dernière. « J’ai été dans « le pool de la mort » avec la Suisse et le Canada, des anciens champions et habitués de la compétition, a-t-il expliqué, l’air enchanté. Mais j’ai été sacré champion. Et pour me donner la médaille, on ne cherchait pas à savoir si j’étais Français, Canadien ou Suisse… » Réagissant à la question d’un élève qui cherchait à savoir pourquoi la majorité des Haïtiens ont du mal à s'exprimer en français alors que c’est l’une de nos langues officielles et pourquoi, aujourd’hui encore, on accorde beaucoup plus d’importance à la langue française dans la société, BIC dit croire que c’est la responsabilité des écoles de permettre à tout le monde d’arriver à la parler au même niveau que le créole et aux institutions de donner le même accueil aux gens indépendamment de la langue utilisée pour s’exprimer. Mais pour cela, il croit que « nan lekòl yo, nou bezwen plis lòd. Nan administrasyon leta yo, nou bezwen plis kòd », des mots gravés sur son nouveau tube titré « Nap rape yo », qu’il joue dans les concerts pour le plaisir des jeunes. La caravane a plié bagages à St-Michel de l’Attalaye mercredi, à l’aube, et a mis le cap sur le Cap-Haïtien où elle a ambiancé à l’École des Sœurs St-Joseph de Cluny, pour le grand plaisir des jeunes Capois et Capoises.
Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".