Men papa Ti Mamoun !

PUBLIÉ 2014-02-26
Dans la lignée de ¨Fè Wana mache¨, la chanson Ti Mamoun pulvérise depuis novembre 2013 les records de diffusion et est fredonnée du Nord au Sud. Durant la période précarnavalesque qui s'est étendue de fin décembre au dimanche 16 février, elle s'est imposée sur le béton plus que les méringues des ténors et même celles des ¨tout nouveau tout beau¨. Si la popularité de la chanson est un peu l'oeuvre de Ng mix et Vag lavi, Ti Mamoun n'a pour père légitime qu' Evens Joseph dit J-Vens. Et ce dernier tient à le faire savoir.


A moins d'être sourd, il est impossible de prétendre n'avoir entendu, ne serait-ce qu'une fois, la chanson Ti Mamoun au cours des trois derniers mois. C'est le must des D.J qui tâchent d'être dans le coup durant les périodes carnavalesques. Dans les camionnettes de Carrefour-Feuilles, de Carrefour, c'est la chanson la plus diffusée. La petite danse qui l'accompagne est très à la mode dans les soirées du genre ¨ti sourit¨...En un mot, c'est un tube! Le public, très friand de la chanson, ignore qu'il en existe deux voire trois versions. Par conséquent, il ne fait pas le distinguo entre la version originale et les deux remix. Le remix signé Vag lavi et Ng mix est sans nul doute le plus diffusé. Pour cause, certaines améliorations ou ajouts comme des propos grivois portés sur la version originale tendent donc à la rendre plus cool. En effet, la chanson est composée par Evens Joseph dit J-Vens au début de novembre 2013. Il la distribue à des D.J. tels que D.J. Abax, D.J. Secteur et D.J. Lover et bien entendu Ng mix. J-Vens dit se rappeler que ce dernier a fait la moue en recevant le C.D. Contrairement aux autres D.J., il ne l'a jamais contacté dans la foulée. En décembre, la chanson s'impose déjà comme un tube, c'est alors que Ng mix lui téléphone pour qu'il lui rapporte un autre C.D. Il lui demande même de faire un remix avec Vag lavi comme artiste invité. A la grande surprise de J-Vens, un remix signé Ng mix se propage sur Youtube, peu de temps après un autre partagé ente Vag lavi et Ng mix succède. Il tente en vain de rentrer en contact avec le D.J. qui ne le mentionne pas non plus sur son démo lancé en décembre. J-Vens crie au scandale dans les médias. La controverse gagne la rue et les réseaux sociaux. D'aucuns croient en la légitimité de sa démarche. Vers le 15 décembre, il se pointe au BHDA (Bureau haïtien des droits d'auteurs) pour enregistrer son oeuvre. La préposée au service d'enregistrement lui demande pourquoi il a pris tout ce temps pour enregistrer une oeuvre qui marche. Le chanteur dit ne ressentir aucune rancune à l'endroit de Ng mix. Bien au contraire, il dit sortir renforcé de cette épreuve. D'ailleurs, il prend des mesures efficaces comme le fait de se doter d'un manager. Son choix s'est porté sur Max Cassave, le même pour Trouble Boy. Inspiré d'une expérience personnelle, il décrit sous ¨Ti Mamoun¨un travers qui tend à se banaliser chez certaines femmes haïtiennes à savoir transformer l'amour en gagne-pain. ¨J'ai été lâché par une fille parce que je ne pouvais lui offrir régulièrement des cartes de téléphone, du barbecue chaque soir ou lui payer la scolarité¨, confie Evens, qui rit aujourd'hui du fait d'avoir été cocufié en faveur d'un vieillard plein aux as. Là ou on parle de zombie nan dan, c'est emprunté à des histoires qu'on lui raconte. ¨Je ne suis pas misogyne¨, dit-il tout de go, avant d'expliquer que Ti Mamoun est là pour attirer les regards sur cette dérive morale et susciter des réflexions qui conduiront à des actions préventives. Sa chanson ¨Fanm peyi m¨ qui doit sortir bientôt tend plutôt à glorifier le courage des femmes de chez nous. J-Vens n'est pas arrivé à l'art à 24 ans. Avant la chanson, il disait des poèmes au sein de la troupe Culture-à-nous. Il a squatté pas mal de groupes de son église méthodiste de Delmas 53 tels que Ti zwazo, Schelomi. Il a même fondé une chorale baptisée Harpe céleste. Aujourd'hui, l'étudiant en génie civil fait l'objet d'interdiction dans son église à cause de Ti Mamoun. Il n'a plus accès à la sainte Cène, à l'école du dimanche, il ne peut prendre la parole durant les études bibliques, participer aux agapes... L'ange rebelle dit être prêt à assumer tout ça. ¨Je n'abandonnerai ni mon assemblée ni la chanson, dit-il, il est temps de prouver aux chrétiens de chez nous que ces deux choses ne sont pas incompatibles¨. Côté projet, ill promet le clip de Ti Mamoun dans la foulée des trois jours gras. Il travaille aussi à la finition d'un démo qui inclura, en plus du tube, des chansons comme ¨Ofelina¨, ¨Pase bale¨...de la même sauce rabòday.



Réagir à cet article