Paul Verlaine, le poète homosexuel

Publié le 2014-02-07 | Le Nouvelliste

Culture -

Avec Charles Baudelaire, Arthur Rimbaud et compagnie, Paul Verlaine compte parmi les poètes maudits. Une appellation qu’il attribua lui-même à certains de ses contemporains dans son recueil intitulé « Poètes maudits ». La critique et la postérité littéraires y incluront bien plus tard d’autres noms de la poésie française, s’accordant pour cela sur les hauts faits de leurs quotidiens singuliers et fracassés ainsi que sur la valeur de leur grand art. De cette malédiction, Verlaine a, comme ses comparses, connu tous les travers ; alcoolisme, immoralité, vie dissolue, et même l’homosexualité considérée à l’époque comme un vice. De sa naissance à Metz en 1844 à sa mort en 1896, les cinquante-deux années qu’il passe sur terre, il les consacre pratiquement à deux choses : sa poésie et ses amours. Marié à Matilde Maudé, il délaissera cette épouse trop douce - de laquelle il eut un fils, Georges - pour des aventures d’une nuit, très souvent avec des hommes. Ce n’était là cependant qu’un retour à d’anciennes habitudes puisque sa première expérience homosexuelle, il l’a connue à 11 ans. Justement, c’est un ancien amour qui forge le poète mélancolique que deviendra Verlaine à partir de 1881. Il rencontre en 1871 Arthur Rimbaud, avec lequel il vit un grand amour, et pour lequel il va jusqu'à abandonner sa douce Matilde. Il est alors âgé de 27 ans et son amant, de 16 ans. L’histoire s’achève dans une folie meurtrière : Verlaine tire sur Rimbaud en Belgique (juillet 1873), lequel n’hérite que de quelques égratignures. L’auteur de « De la musique avant toute chose » écope de deux années de prison et ne se remettra jamais de cette séparation. On le retrouvera enfoncé, tête baissée, dans l’alcoolisme. Suivra cette spirale de la violence, l’homosexualité débridée et affichée. Lucien Letinois, son ami-amant, entrave son lit et partage un intervalle de sa vie avant de mourir le 7 avril 1883. Maudit, comme il est taxé à cette époque, il tabasse sa mère en public. Comportement qui lui vaudra, à côté de biens d’autres, d’être mis à l’index par ses contemporains. Toutefois, son immense talent n’en prend pas un seul coup. Verlaine continue de publier des vers qui sont un or poétique dans des revues de l’époque. A partir de 1884, il se refait une virginité … il est au cœur des débats littéraires dans la Ville lumière. Charles Marie Georges Huysmans, dit Jori-Karl, critique d’art et écrivain français, va jusqu'à lui consacrer de belles pages dans son livre « A rebours». Mais l’indiscipline et la vie dissolue de Paul Verlaine reprennent le dessus. Sa conversion au catholicisme ne change rien à ses mœurs dépravées. Il en vient même à écrire pour survivre ; il révise certains de ses textes déjà publiés, d’autres inachevés pour en faire son dernier recueil « Jadis et Naguère ». Ce dernier est, selon une préface de Jean-Michel Espitallier dans l’édition de juin 2009 de ce recueil, un moyen d’exorciser les souvenirs de Rimbaud. Mais l’œuvre est entièrement sous l’emprise de toute la nostalgie de cette époque heureuse qu’il a connue avec l’auteur d’ « Illuminations », et que Verlaine n’a de cesse de revivre. Jusqu'à sa mort dans l’indigence, en 1896, on n’a connu à Paul Verlaine d’autres aventures amoureuses – que ce soit avec un homme ou une femme - plus fortes que celle vécue avec Arthur Rimbaud. Quand, à la toute fin de son dernier poème, « Amoureuse du diable », il dit « l’enfer c’est l’absence », il fait probablement référence à l’absence de Rimbaud qui, lui, l’a déjà oublié. Péguy F. C. Pierre

Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".