Laferrière, notre citadelle à l’Académie française

Publié le 2013-12-12 | Le Nouvelliste

C’est un immense clin d’œil à l’histoire. Un écrivain né en Haïti entre à l’Académie française, institution chargée de défendre et de veiller à la bonne santé de la langue française. Le français, après avoir battu les Français au XIXe siècle, nous l’avons retenu en otage. Un butin de guerre, comme a dit si bien je ne sais plus qui. Pour nous défendre contre un retour offensif des Français, des fortifications furent érigées en plusieurs points du territoire après l’indépendance entre 1804 et 1820. Parmi elles, la plus célèbre est la citadelle du roi Henri Christophe, dite citadelle La Ferrière. C’est le monument emblématique de notre passé glorieux. Un autre Laferrière, Dany, l’écrivain, depuis des années, mais un peu plus depuis son élection, fait notre fierté. En français dans ses livres et au pays des Français dorénavant, il va défendre la langue que nous partageons en héritage. Laferrière appartient à tout le monde. A la Fokal, ce midi, dans la cohue de la célébration, un grand gaillard surgit, caméra à l’épaule, en plein amphithéâtre, pour suivre les pas de Dany. Maxens Bilodeau de Radio Canada a fait le déplacement pour capter les premiers moments de l’Immortel Dany. Les premières réactions de l’écrivain doivent être à l’antenne dans son pays d’adoption où il est une personnalité médiatique très connue. Un peu plus tôt, quelques minutes après l’annonce de son élection au fauteuil 2, Abdou Diouf, secrétaire général de la francophonie, dans un communiqué, « se félicite de l’élection, ce jeudi 12 décembre, au premier tour, de l’écrivain Dany Laferrière à l’Académie française. » « Trente années après l’entrée du premier Africain à l’Académie française, je suis particulièrement heureux de voir ce grand écrivain francophone, descendant de l’Afrique, rejoindre la plus prestigieuse institution en matière de langue française. C’est un citoyen du monde qui a été élu aujourd’hui, un francophone profondément enraciné dans sa langue. C’est une fierté pour toute la francophonie et pour son combat en faveur de la diversité», a déclaré Abdou Diouf. Un rendez-vous manqué Hier, petite superstition ou grand respect pour l’Académie, Dany Laferrière ne voulait pas confier ses sentiments au Nouvelliste. Il était dans l’attente de la décision de l’assemblée. Ce jeudi, encore à la Fokal, assailli de journalistes, accourus à l’annonce qu’il était élu au premier tour de scrutin par 13 voix sur 23, Dany n’avait pas une minute pour le journal. Patiemment, nous avons attendu. Vers 9 h 30 ce soir, rejoint au téléphone, l’écrivain était fatigué, lessivé. Avec en fond sonore les bruits de son repas, il a confié au journal qu’il ne pouvait plus accorder d’entretien. 60 interviews plus tard, il ne rêvait que d’une chose : que sa journée s’achève et que commence demain un autre jour dans ses souliers d’Immortel. Dany, l’ancien journaliste, est un enfant de la grande famille du Nouvelliste où il a tenu chronique, Le Nouvelliste attendra qu’il trouve le temps et le bon moment. Premier invité d’honneur de Livres en folie en un temps où le concept n’existait pas encore, nous le savons disponible. Sur les chemins de la connaissance Sa conférence à la Fokal a fait salle comble. Avec ou sans l’annonce de son élection à l’Académie française, les journalistes en moins, cela aurait été le cas. Rodney St Eloi, premier vrai éditeur d’origine haïtienne, Michèle Duvivier Pierre-Louis, président de la Fokal, et Dany Laferrière sur une affiche, il n’y a pas mieux. Les circonstances ont cependant bouleversé la tenue de la conférence sur « Les chemins de la connaissance ». On retiendra qu’il faut lire. Prendre le temps avant de dire. Aiguiser sa curiosité. S’ouvrir au monde. Être exigeant envers soi. Une question est venue parasiter le débat, la question de couleur en Haïti. Tombée comme un cheveu sur la soupe, elle s’est incrustée. Une autre sur l’identité a mis fin à la séance questions-réponses. Comment être du monde quand on n’a pas quitté son pays? Dany revenu de moult interviews a répondu clairement que les livres sont les meilleurs moyens de découvrir l’autre, de partir, de revenir, d’être libre. Dans la salle, les jeunes, en majorité dans l’assistance, ont dévoré chaque mot, prenant des notes, s’inquiétant aussi que Rodney St Eloi dénonce le trop-plein d’écrivains dans le pays. L’éditeur s’est repris, a modéré ses propos. Maintenant qu’en plus de la gloire, les livres ouvrent la porte à l’immortalité, tout le monde voudra légitimement écrire. Dany Laferrière a déjà fait mieux que la citadelle dont il porte le nom. Le fort n’a jamais livré bataille ni résisté à un assaut. Dany, inspirateur en chef, quel beau rôle !
Frantz Duval duval@lenouvelliste.com Twitter: @Duvalfrantz Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".