Luis Armelio Garcia s'en va

Publié le 2013-06-25 | Le Nouvelliste

Sport -

Le technicien cubain, Luis Armelio Garcia, vainqueur avec Haïti de la coupe Caraïbes des nations le 23 janvier 2007 en battant le Trinidad par (2-1), avait, une nouvelle fois, défrayé la chronique suite à sa nomination à la tête du Victory SC pendant l'intersaison. Contre toute attente, et ce, au contraire de la sélection nationale, il n'a pas eu la même réussite dans le championnat national de D1. Ainsi, il a décidé de jeter l'éponge. Des problèmes liés à l'administration de son équipe et le comportement douteux de certains arbitres dans la compétition reine du pays seraient les deux causes principales de sa démission au sein de la formation basée à Jacmel. Un petit tour et puis s'en va. Annoncé en grande pompe par les dirigeants du Victory SC, Luis Armelio Garcia, considéré comme étant le sauveur du club Flamengo et blanc, en quête de son premier titre national, n'a pas eu les résultats escomptés. En effet, s'il avait permis à son équipe de terminer le premier tour dans le top 6, la deuxième partie du championnat national de D1 lui a été, par contre, difficile, à un point tel que le Victory SC avait mordu la poussière à quatre reprises de suite face respectivement au (Tempête FC 1-0), au Cavaly AS (3-0), à l'Aigle Noir AC (2-0) et au Valencia FC (3-0) par forfait. Tout compte fait, la sanction sévère infligée par la Cocon aux siens, n'a été que la dernière goûte d'eau qui a fait renverser le vase. Annoncé en fanfare avant de prendre les commandes du Victory SC, le natif de Cuba, a cependant abandonné et ce, sans faire de bruit, le navire jacmélien qui se trouve désormais au creux de la vague. S'exprimant sur l'abandon de Luis Armlio Garcia, le président du Victory SC n'a hésité qu'une seconde pour pointer du doigt certains arbitres et les membres de l'instance organisationnelle de la compétition reine du pays, la Cocon. « Il est évident que Luis Armelio Garcia a quitté l'équipe en raison de la médiocrité de nos arbitres. Il m'a confié suite aux mauvais arbitrages répétés des directeurs de jeu, qu'il allait abandonner, et ce, pour le bien de l'équipe. Selon ses dires, il a comme impression que le club (Victory SC) n'est autre que le cible des arbitres à cause de sa présence », a fait savoir Dr Gérard Janvier. Il en a profité pour ajouter : « On avait ces derniers mois, un petit retard dans le paiement des joueurs. Ça aussi est une cause secondaire de sa démission », a précisé le Doc du Victory SC avant de monter au créneau pour dénoncer énergiquement les dernières décisions de la Cocon : « On a déjà saisi la commission de discipline de la Fédération haïtienne de football pour contrecarrer la sanction sanguinaire de la « Koken » qui ne travaille rien que pour déstabiliser certains clubs évoluant dans la compétition », a conclu le président de l'équipe championne de la dernière coupe d'Haïti en 2010. Après le départ de Luis Armelio Garcia, c'est Rony Borgella qui assure l'intérim, en attendant l'arrivée d'un autre entraîneur pour la prise en main du Victory SC qui doit obligatoirement lutter pour se faire une place dans le top 6, sous peine d'éviter la féroce bataille que les six derniers du championnat national de D1, livreront pour tenir leur place parmi l'élite de la compétition reine du pays. Outre Luis Armelio Garcia, d'autres clubs ont dû effectuer des changements au sein de leur staff technique. Ainsi, avant que débute le deuxième tour, Gérald « Toto » Beauvais avait jeté l'éponge, et c'est Chéry Pierre qui l'a remplacé au sein de l'Aigle Noir AC qui a repris, depuis, du poil de la bête pour surclasser ses adversaires. De son côté, après le départ de Jean Hubert Anglade qui fait actuellement les beaux jours du Cavaly AS, les dirigeants de l'AS Petit-Goâve étaient en quête d'un nouvel entraîneur pour diriger leur équipe. Au terme de plusieurs négociations non abouties, ils ont finalement jeté leur dévolu sur Markens Dorélien. Autres départs constatés, celui de Sonche Pierre. Ce dernier a été limogé par les dirigeants du Don Bosco qui ont fait appel à l'entraîneur Argentin, Mario Scadino, épaulé par Kénel Thomas, limogé par le Violette (D2), pour tenter de sauver l'équipe du Don Bosco de l'enfer de la deuxième division. Alors qu'il avait remis sa démission au sein de l'équipe du Racing Club Haïtien, contrainte administrative oblige, Roberto Geffrard est de retour. D'ailleurs, c'est lui qui a permis au vieux Lion de stopper sa spirale de défaite en faisant match nul (1-1) face à l'Aigle Noir AC, lors de la dernière journée du championnat national de D1. Depuis son départ, le Racing Club Haïtien restait sur une série de deux défaites de suite. Signalons que, depuis le coup d'envoi de la saison, on a déjà enregistré entre limogeage, et démissions, le changement de dix entraîneurs dont trois, pense-t-on, allaient surclasser les autres. Citons en exemple: Jean Wilcuins Plaisir (América FC), Philippe Bénira (Tempête FC) et Luis Armelio Garcia (Victory SC).

Légupeterson Alexandre /petoo76@aim.com Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".