Repenser pour raffermir les chances de l'avenir

Livres en folie

Publié le 2012-05-30 | Le Nouvelliste

Le professeur et historien Anthony Georges-Pierre publie cette année « Haïti : Repenser pour raffermir les chances de l'avenir », un essai qui propose en trois chapitres une réflexion forte, trois études destinées à replacer dans un contexte rationnel des faits et des évènements caractéristiques de notre histoire nationale. En trois chapitres, l'historien, avec une certaine objectivité et un retenu impulsif face aux sujets controversés, aborde le passé, le présent et l'avenir du peuple haïtien. Il s'avère pour lui important de faire du temps un allié plutôt qu'un adversaire. « Nous ne pouvons regarder l'avenir avec sérénité, en demeurant le dos au mur, incapables de sortir des structures désuètes pour rénover nos institutions et créer, avec le temps, les opportunités et les occasions d'évoluer en-deçà des situations détestables et des politiques à courte vue », a-t-il fait mention dans l'introduction de l'ouvrage. Le premier chapitre de « Haïti : Repenser pour raffermir les chances de l'avenir » traite des aléas de la fonction présidentielle en Haïti. Anthony Georges-Pierre trouve que les oligarchies traditionnelles jouent à travers l'histoire un rôle déterminant dans l'orientation du destin national. A travers des réflexions générales à propos des institutions politiques haïtiennes, est dégagée l'orientation du système politique haïtien, héritage d'une société handicapée par l'analphabétisme, l'absence d'élites progressistes, la persistance des luttes de clans, ... et confrontée à l'ostracisme, selon l'auteur, d'une communauté internationale hostile. D'autre part, il souligne l'ombre des dissensions, qui planait sur le nouvel Etat, après l'indépendance en 1804. Les manoeuvres de l'empereur Jacques 1er, la Constitution de 1806, la monarchie christophienne, le long régime de Boyer, les régimes de spectacle, l'époque contemporaine caractérisée par le désarroi, la puissance autocratique et la fragilité de l'Etat, l'imitation irrationnelle nous enfonçaient dans une impasse modelée par « l'ambition et l'opportunisme, la corruption et l'incompétence devenus la marque d'une histoire, celle de nos institutions ». Dans le deuxième chapitre, l'auteur nous présente les Constitutions haïtiennes. Si la Constitution doit refléter le tempérament national et les aspirations du corps social, les résultats qui découlent de son application ne sont pas, pour Georges-Pierre, « en rapport avec les besoins réels de la collectivité ». C'est pour lui, parce qu'on n'a pas d'hommes politiques clairvoyants et perspicaces, remplis du sentiment de la grandeur nationale que nos Constitutions imposent « soit des structures politiques autoritaires qui garantissent le pouvoir d'un autocrate, soit une camisole de force taillée sur mesure pour restreindre les velléités dictatoriales d'un chef toujours à la recherche d'un accroissement de son autorité ». Dans ce chapitre, le professeur présente sa vision de la Constitution, les aléas du système politique qui est fermé à l'idée réforme, de la passion de l'immobilisme, de la mutation politique pour aboutir à une analyse qui s'évertue pour une continuité durable dans l'édification d'oeuvres pérennes, objectifs principaux qui devraient toujours préoccuper les législateurs. Le troisième chapitre de « Haïti : Repenser pour raffermir les chances de l'avenir » embrasse la question du drapeau, élément qui devrait symboliser l'union des Noirs et des Mulâtres dans la lutte pour la fondation de l'Etat haïtien. Du congrès de l'Arcahaie aux enjeux de l'avenir, en passant par les nombreuses opérations qu'a subies le drapeau, ce dernier, - bleu et rouge,- doit, selon l'auteur, signifier « l'appartenance à une terre charnellement aimée, cet espace collectif indestructible qui a pour nom la République d'Haïti».
Jean Emmanuel Jacquet jacquetvre@yahoo.fr Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".