Aucune ville haïtienne parmi les 50 villes les plus dangereuses du monde

Une fois de plus, les villes avec les taux d'homicide les plus elevés se retrouvent presque toutes en Amérique latine. Les conflits entre les gangs, la corruption et des institutions publiques faibles sont les causes de cette violence particulièrement élevée dans toute la région.

Publié le 2017-07-05 | Le Nouvelliste

National -

L’Amérique latine reste la région la plus violente au monde. Pourtant elle n'est pas en guerre, constate l'Institut Igarapé, un groupe de réflexion brésilien, qui établit un lien de causalité entre le taux élevé des homicides et le trafic de la drogue dans la région qui emprunte les principales routes terrestres partant de la Colombie passant par le Salvador, le Honduras et le Guatemala avant de traverser le Mexique. L’année dernière, huit des dix villes les plus meurtrières au monde se trouvaient dans des pays en Amérique latine et les Caraïbes. Le sommet de ce classement n'a pas changé, signale l’Institut. Pour les deux années 2015 et 2016, El Salvador était le pays le plus violent du monde, et sa capitale, San Salvador, la ville la plus meurtrière. Le taux national d’homicide a pourtant chuté à 103 meurtres pour 100 000 personnes en 2015 à 91 l'année dernière et celui de San Salvador de 190 à 137. Une tendance à la baisse est également constatée au Honduras voisin : San Pedro Sula, réputée pendant des années comme la ville la plus meurtrière du monde, se classe en troisième position. Acapulco, une station balnéaire sur la côte Pacifique du Mexique, qui a enregistré 108 homicides pour 100 000 personnes l'année dernière, est deuxième derrière San Salvador. À l'échelle nationale, le taux global du Mexique est passé de 14,1 assassinats pour 100 000 personnes à 17. Six villes mexicaines se classent parmi les 50 les plus meurtrières, trois de plus que l'année précédente. Il n'y a aucun signal d'un retournement de situation pour 2017, car le nombre de meurtres au Mexique au cours des deux premiers mois de l’année en cours est plus élevé que tous pendant les autres mois de janvier et de février depuis le début de cette enquête. Le milieu du classement est dominé par le Brésil, deuxième consommateur de cocaïne au monde, qui abrite la moitié de toutes les villes listées par Igarapé. Au cours de la dernière année, le taux de meurtre au Brésil a diminué dans les plus grandes villes, mais a augmenté dans les plus petites. À Maraba et à Viamão, par exemple, les homicides ont augmenté de 20% par an, alors que dans São Paulo, la ville la plus peuplée du Brésil, les meurtres ont chuté de 55% entre 2014 et 2015. En fonction de sa taille, le Brésil règne en tant que capitale mondiale du meurtre : 56 211 personnes y ont été tuées en 2015. Seuls deux pays en dehors de l'Amérique latine ont des villes dans le top 50 : les États-Unis et l'Afrique du Sud. Aux États-Unis d’Amérique, seul pays riche de cette liste, un pic de homicides a propulsé deux autres villes, Détroit et la Nouvelle-Orléans, pour rejoindre St-Louis et Baltimore, qui figuraient également dans la liste de l'an dernier. Chacune a un taux d’homicide qui représente environ dix fois la moyenne nationale de 4,9 homicides pour 100 000 personnes. L'Afrique du Sud est le seul pays hors des Amériques à faire partie de ce classement avec ces deux villes, Nelson Mandela Bay et Buffalo City, qui ont été ajoutées à la liste. Le taux d'homicide dans ce pays a grimpé de 5% l'année dernière. Source : The Economist

Ses derniers articles

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".