Un panel d'options pour améliorer les Services Publics

De nombreuses propositions ont été faites au cours des dix dernières années pour améliorer l’efficacité du secteur public. Malgré ces efforts, les services publics restent dans un état critique, comme en témoignent les grèves, les retards causés par la bureaucratie et les difficultés pour les citoyens de faire des choses comme obtenir un passeport, enregistrer des terres ou dédouaner des marchandises importées. L'amélioration des services publics continue d'être un défi pour Haïti.

Publié le 2017-04-26 | Le Nouvelliste

National -

Haiti Priorise a étudié diverses façons d'améliorer les services publics, dans le cadre d'un projet de recherche qui examine des solutions aux plus grands défis de la nation. Un panel d'experts en développement et d'économistes haïtiens renommés se joignent à un lauréat du prix Nobel pour examiner 42 documents de recherche et plus de 80 propositions d'investissement. De nouvelles recherches menées par l'économiste Riphard Serent, de l'Université Quisqueya et du Centre d'études diplomatiques et internationales, portent sur l’amélioration de la performance publique. Les deux options sont soit de rémunérer davantage les fonctionnaires, soit d'introduire une rémunération basée sur le rendement. Une augmentation des salaires de 10% coûterait 3,25 milliards de gourdes par an. Cependant, d’après les résultats dans d'autres pays, M. Serent conclut que les avantages générés par cette approche ne dépasseraient pas les coûts. La rémunération basée sur le rendement serait plus avantageuse. De nombreuses études montrent que les primes peuvent stimuler les efforts des employés, en particulier lorsque la production est facilement mesurable. Dans un programme pilote de 1999 en Haïti, les salaires basés sur le rendement ont augmenté la couverture de santé et amélioré les services de santé. M. Serent a calculé que le coût total de l'introduction de primes de rendement pour certains fonctionnaires du secteur public serait de 1,33 milliard de gourdes, et les améliorations de la productivité seraient équivalentes à 4,76 milliards de gourdes. Un autre document de recherche de l'économiste-planificateur Bertrand Joseph du ministère de la Planification et de la Coopération externe se concentre sur la façon de rattraper les retards dans les dossiers d'enregistrement foncier. Haïti a connu une augmentation exponentielle du prix des terres, ainsi que des conflits majeurs. De nombreuses transactions et transferts fonciers ont lieu de manière informelle, et les conflits fonciers sont difficiles à résoudre pour le système de justice. Le processus d'inscription est très lent. Le registre foncier de la Direction générale des impôts couvre 2 500 livres. La DGI a numérisé une partie de ses archives, mais cela a été fait à des fins de conservation, et non pas pour simplifier le processus. La numérisation et la formalisation de ces dossiers provoqueraient de nombreux conflits de propriété inactive. M. Joseph estime qu'il y aurait environ 500 000 conflits lors de la numérisation. Chacun d’entre eux coûterait environ 20 000 gourdes pour une résolution judiciaire. En plus des coûts des ordinateurs et des salaires, la numérisation coûterait 8,36 milliards de gourdes par an. Cela entraînerait 64 milliards de gourdes de croissance économique, ainsi que des économies de temps et d’argent pour toutes les personnes impliquées. Au total, les avantages annuels s’élèveraient à 21,4 milliards de gourdes. Cela signifie que chaque gourde engendrerait 2,6 gourdes de bénéfices. L'utilisation de la technologie pour rationaliser les opérations du port de Cap-Haïtien, réduirait également les retards bureaucratiques, selon un nouveau document de recherche d'Yvrose Guerrier, chef de département au ministère de la Planification et de la Coopération externe. Haïti a un énorme potentiel maritime avec plus de 1 500 kilomètres de littoral, mais fait partie des pays des Caraïbes qui exploitent le moins leurs ressources marines. Guerrier constate que l'amélioration de l'informatisation renforcerait la sécurité des frontières d'Haïti, réduirait le coût des services portuaires, et améliorerait les délais d'importation des douanes. Les avantages s'élèveraient à 5,24 milliards de gourdes. Les coûts, qui comprennent l'acquisition de technologies et de services, la formation, les augmentations de salaire et la maintenance, s'élèveraient à 730 millions de gourdes. Cela signifie que chaque gourde dépensée générerait des avantages pour Haïti d'une valeur de 7,1 gourdes. Le directeur des études et de la programmation du ministère du Commerce et de l'Industrie, Romy Reggiani Theodat, approche les services publics sous un angle différent dans son nouveau document de recherche axé sur les marchés publics. Le gouvernement haïtien dépense environ 15% du PIB chaque année par le biais de divers appels d'offres publics, que les entreprises étrangères remportent dans plus de 70% des cas. Cela signifie que beaucoup de dépenses publiques vont à l'étranger plutôt que de développer l'économie locale. L'intégration avec la CARICOM et un contrat probable avec l'Organisation mondiale du commerce signifient une plus grande exposition à la concurrence étrangère. Les entreprises haïtiennes sont désavantagées en raison de leur faible niveau de capitalisation, de leurs coûts d'exploitation élevés et de leur faible niveau de technologie. Le professeur Theodat suggère d'insérer une clause dans les appels d'offres publics qui stipule que toute entreprise internationale qui remporte l’offre doit sous-traiter 20% du contrat à des entreprises haïtiennes. Cela permettrait d'augmenter le coût de l'approvisionnement, et d'engager des dépenses administratives. Au total, le prix pour Haïti serait de 13,98 milliards de gourdes par an. Cela développerait les compétences des entreprises haïtiennes et améliorerait leur compétitivité. Cela rendrait les entreprises locales plus productives. Les avantages s’élèveraient à environ 31,44 milliards de gourdes, ce qui signifie que chaque gourde dépensée pour cette initiative générerait un « retour sur investissement » pour Haïti d'une valeur de 2,2 gourdes. D'autres documents déjà publiés par Haiti Priorise examinent la décentralisation, la numérisation du registre des naissances et des réformes visant à améliorer les services électriques. Un certain nombre de documents se concentrent sur l'amélioration des systèmes d'éducation et de santé. Ensemble, ces recherches montrent qu'il existe de multiples possibilités pour Haïti d'améliorer les services publics, ce qui améliorerait les moyens de subsistance et la situation générale de la nation entière.

Bjorn Lomborg est fondateur et président du Copenhagen Consensus Center, auteur de The Nobel Laureate’s Guide to the Smartest Targets for the World 2016-2030 et de The Skeptical Environmentalist, et professeur invité à la Copenhagen Business School. Gaelle Prophète est gestionnaire de projet pour Haïti Priorise et une consultante dont le travail couvre les organismes publics, privés et internationaux dans divers secteurs.
Bjorn Lomborg et Gaelle Prophète Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".