Vaccination : Comment sauver 16 000 vies d'enfants

Publié le 2017-03-15 | Le Nouvelliste

Le ministère de la Santé publique et de la Population, en collaboration avec des organisations locales et internationales, a fait d’énormes progrès en matière de réduction du taux de mortalité infantile, passant de 80 décès pour mille naissances vivantes en 2000 à 59 décès pour mille actuellement. Haïti a toutefois toujours le taux de mortalité infantile le plus élevé des Caraïbes. Moins de la moitié des enfants reçoivent tous leurs vaccins. Près de deux décès d'enfants sur dix sont causés par des maladies qui pourraient être évitées grâce aux vaccins. Cela inclut la diphtérie et la coqueluche. Les principales causes de décès évitables par la vaccination sont la rougeole et le tétanos néonatal. La rougeole se propage dans l'air quand une personne infectée tousse ou éternue, et cette maladie est si contagieuse que si un individu est atteint, 90% des personnes à proximité seront également infectées si elles ne sont pas protégées. Le tétanos, causé par une bactérie commune dans la terre entrant en contact avec des plaies ouvertes, peut causer une mort rapide et douloureuse chez les très jeunes enfants, et peut également coûter la vie aux mères. Pour Haïti Priorise, l'économiste Magdine Flore Rozier Baldé, du ministère de la Planification et de la Coopération externe (MPCE), a étudié les avantages qu’aurait l’amplification des efforts actuels du MSPP pour augmenter la couverture vaccinale à 90% d'ici 2020. Chez Haïti Priorise, les chercheurs examinent différentes façons dont un budget supplémentaire pourrait être dépensé pour aider Haïti. Le but étant de fournir de nouvelles données ainsi que des réponses à la question : quelles mesures et interventions permettraient d’accomplir le plus de choses ? Les raisons de la faible couverture vaccinale d'Haïti sont, entre autres, l'isolement et la mauvaise qualité des centres de santé, la faible disponibilité des vaccins et le manque de personnel de santé qualifié. Sur les 644 établissements de santé fournissant des services de vaccination infantile, une étude a révélé que seules 264 institutions avaient un personnel formé au Programme élargi de vaccination, le programme de l'Organisation mondiale de la santé qui fournit aux gouvernements des recommandations sur la couverture vaccinale. Par conséquent, Rozier Baldé suggère de se concentrer sur le développement de personnel qualifié, ainsi que sur l'amélioration de la disponibilité des équipements de base nécessaires pour assurer la qualité de la vaccination. Tous les établissements de santé du pays qui fournissent des services de vaccination seront renforcés par cet investissement. L'idée est que cette intervention permettra au taux national de couverture vaccinale d'augmenter graduellement afin de passer à 60% en 2017; 70% en 2018; 80% en 2019; et atteindre 90% d'ici 2020 ou 2021. Le coût de la vaccination de chaque enfant pour le gouvernement serait d'environ 5 300 gourdes, soit 78 USD. Le coût total du programme sur cinq ans serait de 2,4 milliards de gourdes. La majeure partie de ce montant est due au prix du matériel de vaccination et d'injection, et le reste a trait au transport et à la formation. Au cours de la première année, 78 624 nouveau-nés âgés de moins d'un an seraient vaccinés et, au cours de la seconde année, ce chiffre atteindrait près de 131 094. Au cours de la période de cinq ans, 864 846 enfants supplémentaires (qui n’en auraient autrement pas bénéficié) seraient vaccinés. Des vies seraient sauvées dès la première année : 975 décès d'enfants seraient évités en 2017 et 1803 l'année suivante. Au fur et à mesure que la couverture vaccinale s'élargira, le nombre continuera à grimper jusqu'à la fin des cinq années, au terme desquelles Rozier Baldé estime que près de 16 506 enfants qui auraient dû mourir seront encore vivants. C'est un très bon retour sur un investissement de 2,4 milliards de gourdes. Haïti Priorise fait appel à une analyse coût-avantage pour calculer les avantages pour la société de différentes stratégies. Cela crée de nouvelles données qui permettent de comparer différentes mesures. Et cette approche signifie que nous pouvons calculer tous les avantages potentiels de l'investissement. Bien sûr, en sauvant des vies, cette intervention épargnera également beaucoup de chagrin aux familles. Et en évitant à 16 506 enfants de perdre près de 70 ans de vie chacun, cela aura aussi des avantages économiques. En règle générale, chaque année de vie gagnée est évaluée à trois fois le PIB. Quand un enfant tombe malade, les parents doivent naturellement s’absenter de leur travail. Rozier Baldé estime que la vaccination permettrait aux parents d'économiser environ 281 millions de gourdes de revenus que constitue ce manque à gagner. Et cela permettrait au système de santé d'économiser près de 16 millions de gourdes qui devraient normalement être consacrées aux enfants malades. Globalement, ces avantages s'élèvent à plus de 32,3 milliards de gourdes. Cela signifie que chaque gourde dépensée pour la vaccination complète des nourrissons aurait un retour pour la société équivalent à treize gourdes. En continuant sur la lancée de ses récents succès en matière d’expansion de la couverture vaccinale, Haïti a la possibilité de sauver des milliers de vies et de gagner treize gourdes pour chaque gourde dépensée.
Bjorn Lomborg et Gaelle Prophete Auteur

Réagir à cet article

Nous avons remarqué que vous utilisez un bloqueur de publicité.

Notre contenu vous est présenté gratuitement à cause de nos annonceurs. Pour continuer à profiter de notre contenu, désactivez votre bloqueur de publicité.

C'est éteint maintenant Comment désactiver mon bloqueur de publicité?

How to disable your ad blocker for our site:

Adblock / Adblock Plus
  • Click on the AdBlock / AdBlock Plus icon on the top right of your browser.
  • Click “Don’t run on pages on this domain.” OR “Enabled on this site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
Firefox Tracking Prevention
  • If you are Private Browsing in Firefox, "Tracking Protection" may casue the adblock notice to show. It can be temporarily disabled by clicking the "shield" icon in the address bar.
  • Close this help box and click "It's off now".
Ghostery
  • Click the Ghostery icon on your browser.
  • In Ghostery versions < 6.0 click “Whitelist site.” in version 6.0 click “Trust site.”
  • Close this help box and click "It's off now".
uBlock / uBlock Origin
  • Click the uBlock / uBlock Origin icon on your browser.
  • Click the “power” button in the menu that appears to whitelist the current website
  • Close this help box and click "It's off now".