Basket-ball 3x3

Basket-ball : Haïti se prépare à participer à la 2e édition de l’AmeriCup

La deuxième édition du tournoi de basket-ball 3x3 de la FIBA, baptisé AmeriCup, réunissant, entre autres, les pays des Caraïbes, des Amériques du Sud et Centrale, se tiendra cette année en Floride, plus précisément à Miami, du 4 au 6 novembre 2022. Haïti, qui a confirmé sa participation, met déjà le cap sur sa préparation, s’il faut répéter le Vice-président de la Fédération haïtienne de basket-ball, Alph Pélissier Ulysse.

Publié le 2022-08-16 | lenouvelliste.com

Avant la date limite des inscriptions, fixée au 10 août, les responsables de la Fédération haïtienne de basket-ball ont confirmé la participation d’Haïti à la 2e édition de l’AmeriCup 2022, qui réunira une vingtaine de pays en novembre prochain, à Miami, en Floride (USA).

« Pour avoir pris part à la première édition, nous sommes éligibles à y participer cette année, et ce, avec nos deux équipes seniors (masculine et féminine). En proie à des difficultés financières, nous avons pris la décision d’inscrire notre équipe masculine. Pour y parvenir, nous avons dû payer 1 500 dollars américains. Une somme que nous avons collectée au sein du comité exécutif », a fait savoir le président de la Commission de basket-ball 3x3, Alph Pélissier Ulysse, avant de faire allusion au staff technique qui aura pour mission de diriger la sélection nationale.

« En poste depuis 2019, Ashley Prudent Salomon aura la lourde responsabilité de guider à bon port le navire de la sélection haïtienne de basket-ball 3x3. Il sera assisté par l’Américain Aaron Winshall, ancien cadre technique de la franchise de Miami Heat. Présentement, le staff technique travaille afin de soumettre sous peu à la FHB son plan de préparation ainsi que la liste des présélectionnés », a-t-il déclaré tout en se montrant sceptique à l’idée d’obtenir de visas d’entrée aux USA pour les basketteurs qui évoluent en Haïti.

« Nombreuses sont les délégations qui ont essuyé des échecs auprès du consulat américain pour l’obtention de visas d’entrée aux USA. Dans ce cas de figure, nous avons clairement dit au staff technique de composer l’équipe nationale avec des joueurs locaux et des expatriés », a précisé Alph Pélissier Ulysse, qui en a profité pour évoquer l’objectif de la sélection haïtienne.

« Nous avons éliminés au préliminaire lors de la première édition en perdant devant la Jamaïque. Nous sommes déterminés à faire mieux, c’est-à-dire que nous voulons atteindre le tour final », a-t-il soutenu, tout en songeant à pas mal des basketteurs d’origine haïtienne évoluant aux USA.

« Pour qu’un joueur soit éligible à ce tournoi, il doit être détenteur d’un passeport haïtien avant 2021. Là-dessus, on va travailler pour constituer une grande équipe. En ce qui concerne les locaux, nous tenons à faire cette précision : l’émission d’un visa ne dépend absolument pas de nous, c’est une courtoisie. Au niveau du consulat, on n’a aucune garantie d’obtenir de visa, car ce n’est une obligation pour lui. La sélection nationale, c’est une affaire de pays. Nous souhaitons avoir l’aide financière nécessaire de la part des secteurs privé et étatique du pays pour bien préparer cette échéance »,

A en croire les propos du Vice-président de la FHB, le sélectionneur national, parlant d’Ashley Prudent Salomon, avant le débute de la compétition (4 au 6 novembre à Miami), se rendra aux USA dans le cadre d’un travail de supervision. Le staff technique, a-t-il précisé, va devoir choisir quatre joueurs valables et capables de défendre dignement les couleurs d’Haïti.  



Réagir à cet article